Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Face à la vague de contaminations au Covid-19, Madagascar souhaite finalement recourir aux vaccins



Face à la vague de contaminations au Covid-19, Madagascar souhaite finalement recourir aux vaccins

En novembre, l’île rouge avait refuser d’adhérers à l’initiative Covax qui vise à accorder 2 milliards de doses de vaccins contre la Coivd-19, aux pays pauvres. Antananarivo voulait miser sur son Covid-Organics, en attendant de voir l’efficacité des vaccins, sur les pays qui l’utiliseront en premier.

Madagascar fera finalement recours aux vaccins étrangers dans le cadre de sa campagne de lutte contre la pandémie de coronavirus. Cette semaine, le gouvernement a envoyé une demande à l’alliance mondiale pour les vaccins GAVI, afin de bénéficier de l’initiative Covax. « L’évolution épidémiologique, l’apparition des nouveaux variants et l’analyse bénéfices/risques liés aux vaccins nous ont amené à manifester notre volonté de nous inscrire officiellement au mécanisme Covax » a indiqué une lettre du ministère malgache de la santé, adressée à l’institution.

Cette demande intervient dans un contexte sanitaire compliqué pour l’île rouge. Avec plus de 23 164 cas de Covid-19 pour 372 morts, le pays subit une seconde vague de coronavirus, qui touche d’ailleurs tout le continent africain.

Fin novembre, la porte-parole du gouvernement malgache affirmait que son pays préférait ne pas participer à l’initiative Covax, préférant miser sur ses propres remèdes. « Nous ne nous positionnons pas encore par rapport aux vaccins. En d’autres termes, nous ne nous inscrivons pas sur la liste des pays futurs bénéficiaires », avait-t-elle indiqué.

Même si le pays va maintenir l’utilisation du Covid-Organics, ce remède à base de plantes fabriqué par des chercheurs malgaches pour lutter contre la pandémie, cette volte-face fragilise le président Andry Rajoelina. Celui-ci avait déjà essuyé des critiques concernant l’efficacité du Covid-organics mais également en raison de sa position attentiste concernant l’utilisation des vaccins.

Notons que pour l’instant, aucun détail n’a été donné sur l’identité des vaccins qui seront utilisés. « Nous allons identifier et utiliser des vaccins qui peuvent contrer le variant du coronavirus » a indiqué le communiqué du ministère de la santé.  


Agence Ecofin

Samedi 27 Mars 2021 - 19:42


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter