Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Femmes mariées, ménage et vie professionnelle pendant le ramadan: entre calvaire et résilience

En cette période de ramadan, les femmes qui travaillent au sein d'entreprises ou de l'administration ont presque ont sur leurs épaules, une double charge. Même si horaires de travail sont plus ou moins revus à la baisse, les tâches ménagères qui les attendent à la maison à la descente constituent un véritable poids sur la tête de ces dames avec lesquelles PressAfrik s'est entretenu.



Femmes mariées, ménage et vie professionnelle pendant le ramadan: entre calvaire et résilience
Il est 09 heures dans les artères des Parcelles Assainies, l’ambiance est calme. Des femmes trouvées dans leurs lieux de travail, s’adonnent à leur préoccupation. Une dame voilée, la trentaine, décline son identité. Elle s'appelle Maty Diallo. Journaliste de profession, elle s’apprête à rejoindre son bureau.

« Cumuler le travail et le ménage c'est tellement dur surtout en période de ramadan, malgré la baisse des heures de travail. Cependant, je m’organise avec un emploi du temps qui va avec. Pourquoi pas faire le maximum de travail après la rupture, faire la vaisselle, le ménage, comme ça il restera seulement la cuisine, à continuer à la descente », a déclaré la journaliste.
Avant de poursuivre « même si tu trouves une bonne, il y a certaines choses, en ce qui concerne le foyer et ton époux, qu’on ne peut pas la confier. Il ne faut pas laisser certaines tâches aux bonnes. Il y a juste lieu d’essayer de préserver l'intimité entre ton mari et toi ».

 Trouvé dans son magasin, entrain de ranger ses marchandises, Ndèye Sokhna Diallo, la quarantaine, habitante des Parcelles Assainies Unité 14, s’active dans le commerce, elle est habitué à faire les deux tâches. Très engagée et active, elle estime qu’allier ménage et travail n’est pas chose facile. « Je me lève tôt le matin vers 5 heures. Je fais le ménage d’abord, pour ensuite enchaîner avec le travail au magasin. Ce n’est pas facile du tout surtout en cette période du ramadan, où l’on doit préparer  les ‘’Ndogou’’ », a tonné la commerçante.

Maty et Ndeye Sokhna Diallo racontent leur calvaire dans cet élément vidéo

Dans la banlieue dakaroise, plus précisément de Yarakh à Grand Mbao, nous avons croisé deux dames qui semblent plus résiliente dans cette situation. Maty Sarr et Aminata Hanne n'éprouvent pas beaucoup de difficultés à coupler le travail au bureau et le ménage.

Jeune mariée âgée de 30 ans, Maty travaille dans une agence commerciale. Selon elle, avec le soutien de sa belle-famille, elle arrive à mener à bien les deux tâches, durant cette période du Ramadan. « Il est possible d’allier travail et ménage pour bâtir une belle vie conjugale et bonne vie professionnelle. Il faut nécessairement une bonne organisation. En ce qui me concerne, ma belle-famille me procure une motivation mais aussi engage des femmes de ménages pour me faciliter la tâche », se réjouit la trentenaire

 Quant à la nommée Aminata, la vingtaine, travaillant dans une entreprise de la place, elle repose tout sur un bon planning. 
« Moi, je me suis préparée à faire les deux tâches sans difficulté. J’ai déjà acheté des poissons, viandes, poulets et tous les condiments nécessaires pour la préparation. Ce qui fait qu’à ma descente, je trouve un peu de temps pour prier avant de m’y mettre. Ce faisant, je suis moins fatiguée. Ce n’est pas facile, mais tout dépend de l’organisation et de la méthode dont on s’y accroche », dixit Aminata Hanne.

 Maty Sarr et Aminata Hanne donnent les recettes de leur résilience


Adja Loly DIALLO (Stagiaire)

Jeudi 22 Avril 2021 - 15:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter