Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gaza: au 17e jour de l'offensive, des civils pris au piège dans le Sud

Au dix-septième jour de l’offensive israélienne sur Gaza, au moins 718 Palestiniens auraient péri, de même que 34 Israéliens - dont 32 soldats - et un travailleur thaïlandais, touché par une roquette mercredi. De nouvelles localités ont été prises pour cible dans la nuit, principalement dans le sud et le nord de la bande de Gaza, affirme l’armée israélienne, dont la marine est stationnée tout le long de la côte.



Au total, 132 enfants auraient été tués depuis le début de l'offensive israélienne dans la bande de Gaze. Ici le corps d'un enfant est remis à un parent, à Beit Lahia, le 23 juillet 2014.
Au total, 132 enfants auraient été tués depuis le début de l'offensive israélienne dans la bande de Gaze. Ici le corps d'un enfant est remis à un parent, à Beit Lahia, le 23 juillet 2014.

Des blessés et des morts sont signalés à Abasan, dans le sud de l’enclave. Des civils sont également pris au piège non loin de Khan Younès, là encore dans le sud de la bande de Gaza. Les ambulances ne peuvent pas s'approcher, des tirs d'armes automatiques sont entendus : des combattants palestiniens y affrontent, ce jeudi matin, l'armée israélienne. Les bombardements y sont très intenses.

Selon un décompte provisoire des services de secours palestiniens, depuis le début de l'opération israélienne, ce sont 132 enfants qui ont été tués, la plupart dans les villes de Gaza et Khan Younès, qui paient un lourd tribut.

Affaiblissement des combattants palestiniens ?

Alors que le Hamas a annoncé mercredi refuser un cessez-le-feu tant que le blocus israélien sur Gaza ne serait pas levé, quatre roquettes ont été tirées depuis l'enclave palestinienne dans la nuit - soit le nombre le plus bas depuis plusieurs nuits. Faut-il y voir la preuve de l'affaiblissement des groupes combattants de Gaza ? Pas nécessairement : il faudra observer ce qui se passe dans la journée de jeudi. Acculés, les combattants se concentrent peut-être sur les soldats israéliens. Ils sont 32 à avoir été tués depuis le début de l'offensive terrestre, il y a une semaine.

Risque de pénuries

Quoi qu'il en soit, selon l’ONG Oxfam, Gaza court un risque de pénurie d'eau et de nourriture. Le principal problème pour les habitants de l’enclave est l'approvisionnement. Certains d’entre eux sont véritablement terrés dans leur foyer : sortir est devenu trop dangereux. L'électricité est également un problème, a pu constater l’envoyé spécial de RFI à Gaza : les coupures de courant peuvent durer plusieurs jours, ce qui empêche de conserver des produits frais.

Une autre inquiétude, enfin, concerne les hôpitaux. Certains manquent de médicaments ; d'autres sont pris pour cible par l'armée israélienne. L’armée israélienne qui affirme que des combattants s'en servent pour lancer des attaques. Elle a demandé à la direction de l'hôpital Al-Wafa, détruit ce mercredi, de sortir tous les patients. Ils ont été renvoyés vers des hôpitaux déjà complètement saturés.

Source : Rfi.fr



Jeudi 24 Juillet 2014 - 10:18