Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Gaza: guerre des mots et retour des combats

La branche armée du Hamas palestinien estime que les négociations pour un cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens sont terminées. Cette rhétorique belliciste, on la retrouve aussi dans les propos du Premier ministre israélien. Sur le terrain, les combats continuent : trois commandants du Hamas ont trouvé la mort dans une frappe israélienne, ce jeudi matin.



Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyhu, lors d'une conférence de presse le 20 août 2014 à Tel-Aviv. AFP PHOTO / JACK GUEZ
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyhu, lors d'une conférence de presse le 20 août 2014 à Tel-Aviv. AFP PHOTO / JACK GUEZ

Benyamin Netanyahu a affirmé que « l’opération "Bordure protectrice" allait continuer tant que la sécurité d’Israël ne serait pas restaurée ». C’était devant la presse hier soir à Tel-Aviv, rapporte notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon.

Le principal objectif de Tsahal est de détruire le Hamas même si le mouvement islamiste affirme que la tentative d’éliminer hier le chef de sa branche armée, Mohammed Deïf, a échoué. Benyamin Netanyahu a comparé le Hamas aux jihadistes de l’Etat islamique, présents en Syrie et en Irak, affirmant qu’Israël subit la même sauvagerie de sa part. Il a par ailleurs appelé Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, à jouer un rôle constructif et à miser sur la paix plutôt que sur la terreur.

La branche militaire du Hamas, de son côté, avait affirmé hier qu’Israël avait ouvert « les portes de l’enfer » en s’en prenant à la famille de son dirigeant : la fille et la femme de Mohammed Deïf ont en effet trouvé la mort dans la tentative d’assassinat de ce dernier. Les brigades Ezzedine al-Qassam ont menacé de s'en prendre à l'aéroport de Tel-Aviv, une nouvelle fois. Pour l'heure, selon la presse israélienne, l’activité se déroule normalement à l’aéroport, tous les vols à l'arrivée et au départ de Ben-Gourion ont été maintenus. Les tirs de roquettes dans cette direction sont assez fréquents mais ils sont tous interceptés par le système anti-missiles Dôme de fer.

Pertes dans les rangs du Hamas

La branche armée du mouvement islamiste a par ailleurs subi un autre revers, ce jeudi matin : trois de ses commandants sont morts, tués dans un raid de l'armée israélienne . C’est ce qu’annoncent elles-mêmes les brigades al-Qassam. Les trois hommes se trouvaient dans le sud de la bande de Gaza, lourdement frappé ces dernières heures, précise notre correspondant dans les Territoires palestiniens, Nicolas Ropert.

Les bombardements se sont poursuivis ailleurs aussi toute la nuit. Des frappes qui ont fait au moins huit morts, ce qui porte à vingt-neuf pour le moment le nombre de tués depuis la reprise des combats mardi 19 août, dans l’après-midi. On compte beaucoup de civils parmi ces morts, et les Gazaouis oscillent entre colère et inquiétude.

Certains habitants ont d'ailleurs de nouveau fui leurs maisons ces derniers jours, des maisons qu’ils avaient pu regagner à la faveur de la trêve. Tous ne regrettent pas le retour des combats. « Nous devons remporter cette guerre », confiait ainsi hier un Gazaoui, même si tous craignent évidemment pour leur famille.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 21 Août 2014 - 10:27