Guinée: à Conakry, des barricades et un ras-le-bol général



Depuis le scrutin de dimanche dernier, les violences post-électorales continuent. Le bilan provisoire est de sept morts. Alors que le chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, dénonce toujours des fraudes qui auraient eu lieu le jour du vote et lors du décompte des voix, les autorités appellent au calme. Dans la capitale, des barricades sont élevées dans plusieurs quartiers de la capitale, bloquant la circulation et les activités.

Rfi.fr

Jeudi 8 Février 2018 - 09:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter