Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Hausse du prix de l’électricité pour électrifier le monde rural: le cadres de Rewmi parlent d’un "mensonge"



La Cellule des Cadres du Parti REWMI s'est réunie, ce vendredi 17 janvier 2020, en Symposium, pour ainsi débattre sur les sujets de l'actualité: hausse du coût de l’électricité, CFA-ECO etc.

Abordant la question de la hausse du prix de l'électricité, l'expert de Rewmi, Khaly Diouf déclare d'emblée que les raisons officielles avancées par l'État du Sénégal telles que la réduction de la subvention de l’Etat à la SENELEC et l’accès universel à l’électricité (à l’horizon 2025 pour un coût environ de 650 milliards) est "une marque d'incompétence du régime de Macky Sall et de mensonge froid."

Le secrétaire général des cadres de Rewmi d'ajouter sans complaisance, pour expliquer cette augmentation. "L'argument clef du gouvernement est la réalisation de l’accès universel à l’électricité par le biais de l'investissement public reposant sur une électricité plus chère pour les consommateurs, avec comme subterfuge l’augmentation des prix des 2éme et 3éme tranche de la tarification de la facturation de la SENELEC, ceci pour pousser les gros consommateurs à payer plus, donc à supporter l’investissement nécessaire à l’accès universel à l’électricité. L’autre cause de la hausse, c’est la réduction de la subvention à la consommation de l’électricité. Ces arguments gouvernementaux ne résistent pas une analyse objective", soutient-il. 

"Cette façon de vouloir bâtir les fondements d’un nouveau compromis entre villes et campagnes, entre nantis et démunis, pour un objectif commun d’accès universel à l’électricité est mauvaise. Oui la façon est mauvaise", ajoute le cadre de Rewmi.

Rappelant qu'en fin décembre 2016, Macky SALL avait annoncé une baisse annuelle continue de 10% du prix de l’électricité jusqu’en 2022 et "que le pays se retrouve en fin 2019 avec une hausse de presque 40%.
Connecter 13 819 villages pour 656 milliards doit être possible sans une hausse vertigineuse du prix de l’électricité."

Pour ce faire, l'expert de Rewmi préconise à l'Etat ses solutions : "trouver d’autres recettes en arrêtant d’offrir à des multinationales ou grosses sociétés des remises sans parler des exonérations fiscales complaisantes ; rationaliser ses dépenses, sensibiliser les populations à l’économie d’énergie par la construction de maisons qui exploitent l’ensoleillement et l’énergie du soleil ; arrêter le don d’électricité, diversifier plus hardiment les sources d’énergie électrique : solaire, éolien, biomasse, géothermique, marémotrice et surtout hydraulique". Et pour terminer "S’inspirer du programme énergétique du parti REWMI qui consiste à mettre en place des moyens de production compétitifs et fiables supplémentaires afin de consolider la qualité de service de l’électricité et satisfaire les consommateurs humains et les entreprises."

Fana CiSSE

Vendredi 17 Janvier 2020 - 21:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter