Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Îles Éparses: la visite du président français fait réagir à Madagascar



Mercredi 23 octobre, Emmanuel Macron a posé le pied sur Grande Glorieuse, l’une îles Éparses revendiquées par Madagascar depuis 1976. En étant le premier président de la République française à fouler cette île, il a souhaité réaffirmer la souveraineté française sur ce petit territoire. Réactions à Antananarivo.

Les îles Éparses, disputées à Madagascar, permettent à la France de disposer d’une zone économique maritime de plus de 600 000 km2, potentiellement riche en hydrocarbures. Autant dire que le geste du président français n'est pas passé inaperçu sur la Grande Île. Ce mercredi, certaines Unes de journaux titraient déjà : « Macron en visite à Madagascar », histoire de rappeler à quel point le sujet des îles Éparses fait débat.

Officiellement, en faisant cette escale sur Grande Glorieuse, il s’agissait pour Emmanuel Macron de plaider la sauvegarde d’une biodiversité rarissime. Mais le président français a profité de cette visite de deux heures pour lâcher au détour de conversations un « Ici c’est la France, c’est notre fierté, notre richesse », ou encore annoncer le classement de l’île en réserve naturelle dès 2020, puis de l’étendre à l’ensemble des îles Éparses.

Une rencontre prévue ce jeudi à La Réunion

Des propos qui font réagir Rivo Rakotovao, président du Sénat malgache, et figure de l’opposition : « Au niveau symbolique, c’est un peu fort ! Parce que Madagascar peut aussi aller là-bas pour dire "ici c’est Madagascar !". Maintenant, il y a urgence de se mettre autour d’une table pour résoudre ces différends qui datent à mon avis de trop longtemps. »

Côté gouvernement, le ministre des Finances a déclaré à RFI que Madagascar travaillait en étroite collaboration avec la France. Ce jeudi, le Premier ministre malgache Christian Ntsay doit rencontrer Emmanuel Macron à Saint-Denis de La Réunion pour aborder le sujet. En mai dernier, les présidents malgache et français avaient annoncé la réouverture des discussions et la mise en place d’une commission mixte. La première réunion entre les deux parties doit normalement se tenir à Madagascar le 18 novembre prochain.

■ « Nous travaillons avec la France », déclarent les autorités malgaches

Le tout premier sommet Russie-Afrique s'est ouvert mercredi à Sotchi. Parmi les pays où Moscou a réussi à s'implanter en Afrique ces dernières années : Madagascar. Le président de la Grande Île a fait le déplacement, accompagné de nombreux ministres. RFI reçoit ce jeudi 24 octobre son ministre des Finances Richard Randriamandrato. Il a accepté de s’exprimer sur le très épineux dossier des îles Eparses dont Antananarivo réclame la rétrocession.

Rfi

Jeudi 24 Octobre 2019 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >