Journée mondiale de la santé mentale: Ansoumana Dione tire sur les autorités sénégalaises



Journée mondiale de la santé mentale: Ansoumana Dione tire sur les autorités sénégalaises
A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré la journée mondiale de la santé mentale, ce mardi 10 octobre. Une occasion pour Ansoumana Dione, président de l’Association pour le Suivi et l’Assistance des Malades Mentaux (Assamm) de dénoncer l’attitude des autorités. Selon lui, les malades mentaux sont laissés en rade au Sénégal.

« Les malades mentaux Sénégalais ne sont pas soignés. Ils sont laissés à eux-mêmes et sont dans le désarroi avec leurs familles. Depuis plus de deux ans, l’hôpital psychiatrique de Thiaroye n’a pas de médicaments  psychotropes pour soigner les malades mentaux. A l’intérieur du pays, il n’existe aucun service de santé mentale. C’est pourquoi des Sénégalais sont obligés de venir à Dakar pour se faire soigner. Les malades mentaux dans les rues sont victimes d’agression, parfois même d'assassinat, pour des raisons inconnues".
Aujourd’hui, c’est la journée de santé mentale, le Thème est « la santé mentale au travail ». C’est- ce- que la division de la santé mentale a à faire avec le ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Selon Ansoumana Dione, la division de la santé mentale est en train d’insulter des Sénégalais, des malades mentaux à travers cette manifestation.

Le président de l’Assamm termine ces propos en ces termes « la seule chose qui nous intéresse ici, c’est la résolution des problèmes des Sénégalais en matière de santé mentale »
 

Joseph Barthelemy Coly (Stagiaire)

Mardi 10 Octobre 2017 - 16:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter