Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'ULTIMATUM DE MANUEL VALLS À FRANÇOIS HOLLANDE : "C'EST MONTEBOURG OU MOI"

Lors de la journée très agitée de lundi après l'annonce du remaniement ministériel, Manuel Valls a posé un ultimatum à François Hollande. C'était lui ou Montebourg !



La batterie des téléphones de Manuel Valls et François Hollande  ont surchauffé dans la journée de lundi. Le président de la République et son Premier ministre n'ont pas arrêté de se passer des coups de fil après l'annonce officielle de l'Élysée tombée dans la matinée. François Hollande a demandé la démission du gouvernement de Manuel Valls seulement quatre mois après son intronisation. Le Hollande bashing dont ont fait preuve Arnaud Montebourg et Benoit Hamon  au cours du week-end est resté en travers de la gorge des deux hommes. Manuel Valls, dont la cote est en chute libre ces dernières semaines, était furieux après le premier nommé et son ironie grinçante sur "la bonne bouteille de la cuvée du redressement au président." Selon le quotidien Le Parisien, lepremier Ministre a décidé de faire une croix sur son Ministre de l'économiedu redressement productif et du Numérique.

LE DERNIER CLIN D'ŒIL IRONIQUE DE MONTEBOURG

"Je ne peux pas rester les bras croisés ! Il démolit tout. Je ne me laisserai pas Ayraultiser (sic)", a lancé Manuel Valls, en glissant un petit tacle au passage à son prédécesseur àMatignon. L'ancien ministre de l'Intérieur s'est montré ferme avec le président de la République et l'a convaincu de mettre Montebourg à la porte. "C'est Montebourg ou moi, sinon je ne reste pas", aurait assuré Manuel Valls selon des proches. Visiblement, le courant ne passait plus entre les deux hommes. Le premier Ministre a fini par se lasser de la liberté de ton du porte-parole du Made in France. Il avait même blagué à ce sujet en prenant son chien comme alibi.

Lundi, Arnaud Montebourg a confirmé son départ du gouvernement. Il ne sera pas reconduit dans la prochaine équipe de Manuel Valls. "J'ai dit au Premier ministre que s'il jugeait que je me trompais, je croyais nécessaire de reprendre ma liberté", a-t-il déclaré avant d'adresser un dernier clin d'œil à ses camarades de jeu  sur Twitter : "J'adresse depuis #Bercyà Aurélie Filippetti  et Benoît Hamon mes remerciements pour leur soutien et leur affectueuse solidarité."

Source : Closermag.fr
 


Closer.fr

Mardi 26 Août 2014 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:27 Sadio Mané va se marier avec une tunisienne

Vendredi 19 Octobre 2018 - 17:05 Neymar rompt avec sa copine