Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’Unsas n’exclut pas d’aller en grève si la flambée des prix continue



L’Unsas n’exclut pas d’aller en grève si la flambée des prix continue
L’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) ne va pas rester les bras croisés face à cette flambée des prix des denrées de première nécessité, que subissent les Sénégalais depuis plusieurs jours maintenant. La centrale qui regroupe plusieurs syndicats menace d’aller en grève si la situation perdure et que le Gouvernement ne fait rien. « L’UNSAS exhorte le gouvernement à intervenir avec diligence et efficacité pour préserver le pouvoir d’achat des populations et n’exclut pas de lancer une grève générale si la flambée continue », lit-on dans leur communiqué parvenu à PressAfrik.

L’UNSAS indique que « la flambée des prix des produits essentiels de consommation comme le riz, l’huile, le sucre…pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages sénégalais ». Et trouve paradoxale que « commerçants et gouvernement se lancent la balle à propos de la responsabilité sur la flambée brutale et vertigineuse des prix. C’est le cas pour le sucre dont la CSS déclare pourtant que la production et l’écoulement ne connaissent aucun arrêt ».

Selon l’UNSAS «  la responsabilité du Ministère du Commerce est pleine et entière, puisqu’il est chargé de réguler le marché et détient le pouvoir de sanctionner les acteurs qui enfreignent les règles posées par l’Etat ». C’est pourquoi elle lance « un appel pressant au Chef de l’Etat et lui demande de prendre toutes les mesures qui s’imposent en vue de sortir les consommateurs de la galère »

L’UNSAS invite le président de la République à veille à créer les conditions pour : « La lutte contre les pratiques malsaines de certains commerçants qui approvisionnent les marchés de certains pays limitrophes avec des produits;  La régulation des prix en vue de soulager les ménages, notamment à travers le renforcement des moyens de la direction du commerce intérieur; La préservation de l’équité fiscale entre les acteurs économiques »

Mais aussi, au « raffermissement du dialogue et de la concertation entre les pouvoirs publics et les acteurs économiques; L’élargissement des compétences du Conseil national de la consommation et de sa composition; La mise en place des centrales d’achat des travailleurs pour lutter contre les pénuries artificielles et l’augmentation des prix; L’indexation des salaires sur l’augmentation du coût de la vie »

Enfin, l’UNSAS trouve « inconcevable, voire inacceptable » que le Sénégal  soit surpris par une inflation galopante, quelle que soit la denrée. « Connaissant les mécanismes d’échanges commerciaux sur le marché international et malgré le contexte Covid qui prévaut actuellement, il n’y a aucune raison que le gouvernement ne puisse pas prendre toutes les dispositions utiles pour protéger les consommateurs contre la flambée surprenante et démesurée des prix des produits alimentaires », affirme la centrale syndicale.
 

AYOBA FAYE

Vendredi 3 Septembre 2021 - 22:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter