Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



«L’intimidation, le dénigrement ne passeront pas», Khalifa Sall



«L’intimidation, le dénigrement ne passeront pas», Khalifa Sall
 «Je voudrais dire que cette pression qui est faite sur nous, tout ce qui est fait aujourd’hui, c’est nous amener à dire à qui ou qui ont été les bénéficiaires de ces fonds et je rappelle que de 1920, de Blaise Diagne à Khalifa Sall, aucun maire de Dakar n’a justifié et n’a donné le nom des bénéficiaires. Je défie quiconque, je ne serais pas, moi Khalifa Sall, le premier maire à déflorer le nom des Institutions, des personnes morales, des personnes physiques qui ont bénéficié de ces crédits. Jamais, je ne le ferai. Il n’y a aucun moyen à me pousser, on peut me mettre en prison, m’amener où on veut, je préfère aller en prison, être vertueux plutôt que de ne pas être loyal. Personne ne m’obligera à communiquer les noms. Ils posent des questions, on y répond quand on peut, quand on veut mais ils ne vous obligent pas. C’est fini, je ne saurai le dire. La procédure ne vient que de commencer, ils ont terminé une première phase de l’enquête mais en tout état de cause, sachez que l’intimidation, le dénigrement ne passeront pas».


Khalifa Sall s’est ainsi prononcé juste après sa sortie de la Brigade des Affaires Générales (BAG), ce mercredi. Ce, après y avoir passé plus de dix (10) heures hier mardi. 


Mercredi 22 Février 2017 - 19:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter