Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'opposition boycotte le recensement électoral au Togo



L'opposition boycotte le recensement électoral au Togo
Au Togo, les opérations de recensements pour les législatives du 20 décembre ont démarré.

L'opposition demande à ses électeurs de boycotter l'opération alors qu'elle vient de décider d'envoyer ses représentants siéger a la CENI

La coalition de l'opposition togolaise considère que le fait d'accepter d'envoyer ses représentant siéger au sein de la CENI n'est pas un gage pour renoncer au reste de ses revendication visant à garantir la transparence des prochaines élections législatifs.

A la veille du démarrage des opérations de recensements dans la première zone, les leaders de la Coalition des 14 partis de l'opposition ont en effet appelé les populations à boycotter le recensement.

"Nous avons envoyé les noms pour la constitution d'une CENI paritaire. Nous voulons une CENI inclusive qui élabore son règlement intérieur, élise son bureau et établissent le chronogramme des élections. Les comités liste et carte sont chargés du recensement or nos représentant ne sont pas dans ces comités là. Donc nous ne associons pas à un processus unilatéralement enclenché", indique Jean Pierre Fabre, chef de file de l'opposition.

Destiné à doter le Togo d'un nouveau fichier électorale avec l'appui des experts électoraux recrutés par la CEDEAO, le recensement débuté lundi prend fin le 17 octobre prochain dans la première zone.

Le président de la CENI a invité les togolais à se faire établir les nouvelles cartes d'électeur.

La première journée du recensement a été plutôt caractérisée par un manque d'engouement de la part de la population

bbc.com

Mardi 2 Octobre 2018 - 14:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 15:27 Un pacte politique au Nigeria sans Atiku