LRA en Ouganda: le dramatique destin des enfants nés de la rébellion



Lundi prochain, le 16 janvier, reprendra le procès à La Haye de l’un des principaux leaders de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) : Dominic Ongwen. Il fait face à 70 chefs d’inculpations. Toujours active en Centrafrique notamment, la LRA a sévi en Ouganda pendant une vingtaine d’années. Elle a causé de nombreux dégâts chez les populations civiles. Meurtres, viols, enlèvements, embrigadements, destruction des biens, des maisons, des cultures. Si la LRA est désormais mieux connue et si les témoignages de combattants et de victimes se sont multipliés, les enfants nés de la rébellion, eux, se font encore discrets. Fruits de la guerre, souvent issus de viols, ils seraient quelques milliers, discriminés et objets de stigmatisations, car la plupart du temps sans père, sans famille, ou sans éducation.

Rfi.fr

Jeudi 12 Janvier 2017 - 11:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter