Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Premier League du Canada veut aider à développer "les talents africains"



La Premier League du Canada veut aider à développer "les talents africains"
Le commissaire de la toute jeune Premier League canadienne (CPL), David Clanachan, estime que les jeunes talents africains peuvent donner un coup de pouce à leur carrière en jouant dans l'élite du pays.

La première saison de la CPL a eu lieu en 2019 et a mis en vedette 30 joueurs étrangers, dont six africains.

Deux de ces joueurs, le Camerounais Bertrand Owundi, 26 ans, et le Sénégalais Elimane Cissé, 24 ans, faisaient partie de l'équipe du Forge FC, basée à Hamilton, qui a remporté le premier titre canadien.

Clanachan n'avait aucun doute lorsqu'on lui a demandé si le CPL était prêt à accueillir des jeunes Africains : "la réponse est absolument oui".

''On cherche des joueurs talentueux dans le monde entier", dit-il.

"Nous travaillons avec des gens de l'extérieur de l'Amérique du Nord pour nous aider à dénicher ce talent", annonce-t-il.

"Nous voyons une opportunité pour les jeunes joueurs, en particulier les jeunes joueurs internationaux, de venir et d'obtenir beaucoup de temps de jeu en première équipe afin de pouvoir, vous savez, développer et aiguiser leurs compétences", explique-t-il.

Et ses espoirs trouvent déjà une réponse avec l'arrivée de Solomon Kojo Antwi, 19 ans, du Valour FC de Winnipeg, en provenance de la Glow Lamp Academy du Ghana, qui appartient à l'ancien international ghanéen Nii Odartey Lamptey.

Le commissaire admet cependant que le CPL va être un tremplin pour ces jeunes joueurs talentueux.
 "Nous nous considérons comme une ligue de développement", a ajouté Clanachan.

"Donc si je suis un jeune joueur, je vais regarder cette ligue et dire, 'c'est un endroit parfait pour moi pour pouvoir jouer contre de bon compétiteurs'", ajoute-t-il.

"Et donc, tous ceux qui viennent dans notre ligue doivent savoir que nous nous considérons comme une ligue en développement", précise-t-il.

"Nous allons développer des joueurs et nous n'allons pas retenir les gens. Si les gens le veulent et le peuvent, ils peuvent aller dans des ligues plus grandes et meilleures," promet l'officiel.

La CPL donne aux clubs la chance de jouer dans les rondes préliminaires de la Ligue des Champions Concacaf ainsi que dans le Championnat canadien, qui met en vedette des équipes qui jouent dans la Major League Soccer (MLS).

Un avenir brillant
Kwame Awuah du Forge FC, né de parents ghanéens à Toronto mais qui a joué pour le Canada au niveau international, est confiant que le CPL va s'améliorer.
  "L'avenir de la CPL est prometteur, mais il faudra encore plus de travail que ce qui s'est passé cette année", a-t-il décla
"Cette année n'était qu'un aperçu de l'avenir extraordinaire du football canadien. Il faudra que tous les intervenants : les joueurs, les entraîneurs, les directeurs généraux, les propriétaires, les médias, les services de réception, le commissaire, la fédération canadienne de football et les partisans continuent de diriger le navire dans la bonne direction", reconnait-il..
"Si nous croyons tous au sport dans ce pays, alors le ciel est la limite," a-t-il déclaré.
Le jeune homme de 23 ans a déjà fait l'expérience de jouer à un niveau plus élevé, ayant passé une saison avec la MLS du New York City FC, alors que l'ancien capitaine de la France et d'Arsenal, Patrick Viera, était l'entraîneur.

bbc

Vendredi 3 Janvier 2020 - 15:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter