Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La reprise du commerce mondial après la covid-19 atteint un niveau record



La reprise du commerce mondial après la covid-19 atteint un niveau record
La reprise du commerce mondial après l’émergence de la crise sanitaire a atteint un niveau record au premier trimestre 2021, avec une augmentation de 10 % en glissement annuel et de 4 % en glissement trimestriel, selon le Global Trade Update de la CNUCED publié le 19 mai.

Selon le rapport, le rebond impressionnant du premier trimestre 2021 reste adossé aux solides performances à l'exportation des économies d'Asie de l'Est, dont les succès précoces dans la lutte contre la pandémie leur ont permis de rebondir plus rapidement et de bénéficier de l'essor de la demande mondiale de produits liés à la COVID-19.

"Le commerce mondial a enregistré une reprise plus rapide après la récession causée par la pandémie que lors des deux dernières récessions du commerce mondial", a déclaré Alessandro Nicita, économiste à la CNUCED.

Selon lui, il aura fallu quatre trimestres pour que le commerce mondial retrouve son niveau d'avant la récession. Au cinquième trimestre - T1 2021 - le commerce mondial était supérieur aux niveaux d'avant la crise, avec une augmentation d'environ 3 % par rapport au T4 2019.

En revanche, il a fallu 13 trimestres pour que le commerce mondial se remette de la récession de 2015, qui résultait de changements structurels dans les économies d'Asie de l'Est et de la baisse des prix des matières premières. Il a fallu 9 trimestres pour rebondir après la récession de 2009 causée par la crise financière mondiale.

Le rapport indique qu'au premier trimestre 2021, la valeur du commerce des biens était supérieure au niveau pré-pandémique. Par ailleurs, le commerce des services reste nettement inférieur aux moyennes d’alors. "Le commerce mondial des produits liés à COVID-19 est resté important au cours du trimestre", indique le rapport.
 
Les grandes économies se remettent de la chute de 2020
Selon le rapport, les tendances relevées pour les importations et exportations de certaines des principales économies montrent qu'à quelques exceptions près, leur commerce s'est redressé après la chute de 2020.

Toutefois, les fortes augmentations sont dues à la faiblesse des niveaux relevés en 2020, les échanges dans certaines grandes économies étant encore inférieurs aux moyennes de 2019. Cependant, la tendance à une reprise plus forte pour les biens par rapport aux services est commune à toutes les grandes économies.

La Chine, l'Inde et l'Afrique du Sud se sont relativement mieux comportées que les autres grandes économies au cours du premier trimestre 2021.

Les exportations de la Chine, en particulier, ont enregistré une forte augmentation non seulement par rapport aux moyennes de 2020 mais aussi par rapport aux niveaux d'avant la pandémie. En revanche, les exportations de la Russie sont restées bien en deçà des moyennes de 2019.

La reprise du commerce reste inégale
La reprise du commerce reste inégale, note le rapport, en particulier parmi les pays en développement, les exportations d'Asie de l'Est ayant rebondi nettement plus rapidement.

Les économies d'Asie de l'Est sont également à l'origine de la reprise du commerce entre pays en développement (commerce Sud-Sud). Lorsque les chiffres des économies en développement d'Asie de l'Est ne sont pas pris en compte, le commerce Sud-Sud reste inférieur aux moyennes. 

Le rapport montre qu'au premier trimestre 2021, la valeur des exportations est restée inférieure aux moyennes pour les économies en transition, le Moyen-Orient, l'Asie du Sud et l'Afrique. Bien que les exportations de l'Amérique du Sud aient augmenté par rapport au T1 2020, elles sont restées inférieures aux moyennes de 2019.

L'étude constate qu'au premier trimestre 2021, la valeur des importations et des exportations de marchandises des pays en développement était nettement supérieure à celle du premier trimestre 2020 et du premier trimestre 2019 (d'environ 16 %).

De plus, au premier trimestre 2021, le commerce a continué de rebondir non seulement dans les secteurs liés à la COVID-19, tels que les produits pharmaceutiques, les équipements de communication et de bureau, mais aussi dans d'autres secteurs comme celui des minerais ou de l'agroalimentaire.

En revanche, le secteur de l'énergie est resté à la traîne et le commerce international de matériel de transport est resté bien en deçà des moyennes.

La croissance du commerce devrait se poursuivre en 2021
Le rapport estime que le commerce continuera de croître en 2021, la croissance devant rester forte au second semestre.

"La croissance du commerce devrait rester plus forte pour l'Asie de l'Est et les pays développés, tout en restant à la traîne pour de nombreux autres pays", indique le rapport.

Les prévisions globales pour 2021 indiquent une augmentation d'environ 16% par rapport au point le plus bas de 2020 (19% pour les biens et 8% pour les services).

La valeur du commerce mondial des biens et services devrait atteindre 6 600 milliards de dollars au deuxième trimestre 2021, ce qui équivaut à une augmentation d'une année sur l'autre d'environ 31 % par rapport au point le plus bas de 2020, et d'environ 3 % par rapport aux niveaux pré-pandémie de 2019.

Mais ces perspectives positives dépendent en grande partie de la réduction des restrictions liées à la pandémie, de la persistance d'une tendance haussière des prix des produits de base, de la retenue dans les politiques protectionnistes et de conditions macroéconomiques et fiscales favorables, indique le rapport. 

"Néanmoins, les plans de relance budgétaire, en particulier dans les pays développés, devraient fortement soutenir la reprise du commerce mondial tout au long de 2021", indique le rapport. "La valeur du commerce mondial devrait également augmenter en raison des tendances à la hausse des prix des produits de base."

Malgré tout, l'incertitude demeure quant à la manière dont la structure du commerce évoluera tout au long de l'année.

unctad.org

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 20 Mai 2021 - 12:29


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter