Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lass Badiane, militant de Macky: "les gens peinent à avoir la dépense quotidienne dans ce pays"



Lass Badiane, militant de Macky: "les gens peinent à avoir la dépense quotidienne dans ce pays"
Se disant un des jeunes membres fondateurs du parti, au pouvoir l’APR, Lass Badiane, conseiller municipal à la commune de Grand-Yoff, est connu pour son franc-parler qui le fait sortir du lot des politiciens adeptes de la langue de bois. Dans un entretien accordé au journal Le Témoin, ce jeune entrepreneur a abordé les sujets brûlants de l’actualité notamment le tollé suscité par les rapports de la Cour des comptes ainsi que le rapatriement des Sénégalais coincés en Chine par le coronavirus. Sur la problématique du chômage, il dit avoir pu mesurer les difficultés que rencontrent les jeunes pour trouver de l’emploi et des ménages à assurer la dépense quotidienne.

Interpellé sur sa lettre ouverte au Président qu'il a intitulée  "Deuk bi mettina", dans laquelle il fait état de la persistance du chômage pour alerter son chef sur la morosité du climat socio-économique dans le pays. Lass Badiane répond sans détour.

"Vous savez, moi, je suis un républicain dans l’âme. Je fais partie des jeunes membres fondateurs de l’APR. Et quand je vois qu’il y a des personnes qu’il a responsabilisées et qui, malgré sa volonté de faire bouger les lignes, sont incapables de traduire sa vision en pratique, je les dénonce. Quand ça marche, j’applaudis des deux mains, mais quand ça ne marche pas, j’use de ma plume ou de ma voix pour dire tout haut ce que les populations ressentent. Parce qu’il faut le rappeler, le président Macky Sall a été élu et réélu sur la base d’un programme dans lequel la question de l’emploi des jeunes occupe une place déterminante. Or, moi, je vis dans la banlieue et je me déplace souvent à l’intérieur du pays dans le cadre de mes activités professionnelles. De là, j’ai pu mesurer les difficultés que rencontrent les jeunes pour trouver de l’emploi. Les gens peinent à avoir la dépense quotidienne", dit-il dans les colonnes du journal.

 

AYOBA FAYE

Jeudi 13 Février 2020 - 08:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 13/02/2020 12:05
Si tu ne fous rien comment peux tu avoir de quoi manger
Arrêtez vos mensonges
La traite n'est pas encore finie et vous parlez des misères des friands qui ne veulent rien faire
Le seul tort de Macky c'est qu'il travaille
Les fainéants ont des problèmes partout le monde et les truands remplissent les prisons
A te voir avec ton costume cravate tu te permets de la misère des autres c'est honteux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter