Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Benno de l’opposition se dessine à Thiès, Landing Savané "hostile au 3e mandat"

​Si les parties prenantes de la coalition « Mbourou ak Soow » se sont entendues pour se « partager le gâteau », ils doivent compter avec les partis de l’opposition et des mouvements citoyens de Thiès, qui sont déterminés à leur mener une «bataille farouche». Une coalition citoyenne est en gestation, en effet, avec comme objectif : « aller ensemble aux élections locales et gérer ensemble



. Après la première tenue il y a deux semaines, une deuxième rencontre « secrète » des leaders de l’opposition et des organisations de la société civile de Thiès vient de se tenir dans un hôtel de la capitale du Rail pour peaufiner un projet d’alliance contre la coalition « Mbourou ak Soow ».

Plus d’une vingtaine d’organisations ont pris part à la réunion de cette alliance dont le PDS, le Pasteef, le MSET de l’ancienne députée Hélène Tine, la République des Valeurs du ministre Thierno Alassane Sall, la coalition « Thiès Ca Kaname ak Pape Mamadou Doumbia », l’Apdr, la LD/Debout, l’ALT du juriste Me Ousmane Diagne, le Mouvement « Agir » du député Thierno Bocoum, ADK de Khalifa Ababacar Sall, le Mouvement « Ensemble » du juge Ibrahima Hamidou Dème, l’Act de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, Aj/Pads, le Mouvement « Label Sénégal », Avenir Sénégal/Binu Beug, Geum sa Bopp (GSB) de Bougane Gueye Dani, AD/Penco, MJTJ, le Mouvement « JUB Jubel », Taxawou Sénégal, le Réseau d’appui pour le Développement de Thiès, Jokk Defaar, ACT, Fds/Les Guelewaar de Dr Babacar Diop, entres autres.

La rencontre a été coprésidée par l’ancienne députée Hélène Tine et Saliou Ndiaye de la société civile. Une occasion pour le Pr Sidy Cissé de la LD/Debout, de faire une présentation détaillée du processus « technique, stratégique et politique » de la « bataille de Thiès ». Mais aussi de passer en revue tous les volets de cette coalition dite citoyenne.

Hélène Tine insiste sur « la nécessité d’une forte alliance à Thiès contre le ‘’Mbourou ak Soow’’, comme ce fut le cas en 2019 avec ‘’Benno Sénégal’’ qui avait réussi à gagner la quasi totalité des grandes villes du Sénégal ». Aux yeux de la parlementaire, l’heure de « s’unir ou périr » a sonné car, indique-t-elle, « les Thiessois n’attendent que ça pour corriger la trahison non digérée des rewmistes ». Le coordonnateur de « Y en a marre » à Thiès, Saliou Sdiaye, lui, a souligné que « les élections à Thiès seront l’affaire exclusive des Thiessois. Thiès prendra «son indépendance et ses responsabilités « et s’éloignera de tout protocole ‘’Mbourou ak Soow’’, de tout ‘’deal’’ sur le dos des populations ».

Il renseigne que « dans les prochains jours tout sera lancé officiellement, les candidats de cette coalition dans chaque commune seront connus et la campagne victorieuse sera lancée pour qu’à terme on puisse mettre fin aux 20 ans de partage et de gabegie du parti Rewmi ».

Ndiaga Diaw, responsable du Parti démocratique sénégalais, lui, a précisé que « le PDS a reçu les recommandations du parti de s’allier avec n’importe qu’elle obédience sauf les membres de la coalition du pouvoir ». Donc, dit-il, « nous sommes fin prêts pour la victoire finale et seule l’union peut nous permettre de réaliser cette volonté des Thiessois ».

Maître Ousmane Diagne, leader du mouvement « ALT », est revenu longuement sur les élections municipales de 2014 et ses enseignements, avant d’évoquer « la particularité politique de Thiès, d’où la nécessité de cette forte alliance ». Le chargé des élections de Pastef a abondé dans le même sens que les autres orateurs de même que le représentant de la « République des Valeurs » du ministre Th. A. Sall, qui a mis l’accent sur « la nécessité de travailler ensemble pour gagner ensemble dans l’intérêt exclusif des populations ».

Toutes les organisations présentes à cette rencontre se disent prêtes à « signer le protocole d’alliance » qui sera communiqué dans les prochains jours. Elles confirment que « les directoires de partis au plan national ont tous déjà donné leur accord ».

LANDING SAVANE AND JËF/PADS « Je suis hostile au troisième mandat »

Le Benno de l’opposition se dessine à Thiès, Landing Savané "hostile au 3e mandat"
« Je suis hostile au troisième mandat, surtout dans ce monde moderne. Les gens doivent comprendre que deux mandats suffisent pour un Président. Il fait ce qu’il a à faire, nul n’est indispensable et quelqu’un d’autre vient continuer ».

La déclaration est de Landing Savané, qui a exclu toute idée de troisième mandat. Le leader d’AJ/PADS assistait, ce week-end, au lancement des activités du Regroupement des Enfants de la Garde Républicaine (REGAR), au camp tropical de Thiès du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) de la police.

Et d’aouter : « il faut se dire la vérité alors qu’il est temps, un troisième mandat n’est même pas possible et toute tentative de le faire est d’avance vouée à l’échec ». Voilà une déclaration qui ne va pas contribuer à faire de lui un ami du président Macky Sall !

DR BABACAR DIOP, PRESIDENT FDS/GUELEWAR « Nous ne nous allierons qu’avec les partis de l’opposition qui combattent le régime de Macky Sall»
Babacar Diop leader des Forces Démocratiques du Sénégal (FDS/Guélewar), a fait la semaine dernière un retour au royaume d’enfance, plus précisément à l’école de la Jamaatou Ibadourahmane de Thiès. Il a mis à profit l’occasion pour revenir sur les questions politiques nationales, notamment les prochaines élections.

« Les FDS/ Guéleware ne s’allieront qu’avec les partis de l’opposition qui ont une position claire et qui combattent le régime de Macky Sall », a confié le professeur d’Université, qui a enclenché un processus d’élargissement des bases de son parti à Thiès.

Se prononçant sur les prochaines batailles politiques à Thiès, il a indiqué à propos d’une éventuelle coalition ceci : « nous sommes en discussion avec plusieurs formations politiques, des membres de la société civile et c’est dire que les réflexions sont engagées, pour sceller un compagnonnage. En attendant les FDS/Guélewar ont engagé de leur côté des concertations très larges avec les jeunes, les femmes et, dans les prochaines semaines, les résultats seront portés à la connaissance des populations. En tout cas, elles ne comptent s’allier qu’avec ceux qui sont dans l’opposition, qui ont une position claire et qui combattent le régime de Macky Sall en travaillant pour une alternative démocratique. Donc, les mouvements et les partis politiques qui sont sur cette ligne peuvent bel et bien être des alliés des FDS ».

Le professeur d’université a toutefois tenu à préciser que « mon ambition politique dépasse la mairie de la ville de Thiès ». Babacar Diop est revenu sur le processus d’implantation des FDS/Guélewar pour indiquer que son ambition est d’en faire la première force politique de la région, en s’appuyant sur les jeunes et les femmes qui, selon lui, aspirent visiblement au changement. Surtout, il envisage de présenter à toutes les populations son projet pour le Sénégal et compte sur Thiès pour le réaliser, rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Thiès.

AYOBA FAYE

Vendredi 11 Juin 2021 - 12:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter