Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le MOCAD préoccupé par «l’insécurité grandissante au niveau national»



«Préoccupé par les formes de délinquances et de banditismes constatées à travers le pays aux natures sadiques barbares et tyranniques», le Mouvement pour la Consolidation des Acquis Démocratiques soutient qu’«il ne peut y avoir liberté sans sécurité, et les maîtres «maux» peuvent être résumés de deux (2) sortes: Mal gouvernance et frontières poreuses».

«La mal gouvernance est une contrainte sur la mise en œuvre des politiques publiques, un frein pour l’atteinte des objectifs économiques et sociaux, et contribue à l’aggravation de la pauvreté source de violence sociale», affirme le MOCAD qui indexe «toutes les formes de gouvernance inappropriées». Avant de rappeler «au président de la république ses engagements «qu’il ne va protéger personne» afin de soulever ses coudes pour une optimisation des dépenses publiques».

Le MOCAD qui demande «à l’état de renforcer la surveillance de nos frontières, le Sénégal est un pays de la «téranga» (hospitalité) mais aux rapports civilisés car la démographie a un impact sur le développement», propose «à l’état de rester ferme avec les délinquants de la république, de supprimer toutes les caisses nébuleuses (caisse noires, caisse d’avance), de mettre l’accent sur les priorités (emplois des jeunes, renforcement des pouvoirs des corps de contrôles, rationalisation des dépenses publiques)».

«Le pouvoir sans la Justice n’est que violence, la Justice sans le pouvoir ne vaut rien», le Coordonnateur général, Djibril Ndiaye, dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com. 


Jeudi 2 Mars 2017 - 17:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter