Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les Palestiniens disent non au plan de paix de Trump pour le Proche-Orient

​Après presque trois ans de rumeurs et de reports, Donald Trump a présenté le « deal du siècle » censé régler le « plus grand challenge de tous » : le conflit israélo-palestinien. Ce sont en tout cas les mots du président américain qui a présenté son plan de paix depuis la Maison Blanche, mardi 28 janvier. Un plan que le locataire de la Maison Blanche a présenté comme « gagnant-gagnant », mais très favorable à Israël. Il a d'ailleurs été immédiatement rejeté côté palestinien.



Au palais présidentiel, à Ramallah, la photo de Jérusalem et les couleurs vives du Dôme du Rocher attirent l’oeil plus que d’habitude.

Devant, tous les dirigeants palestiniens sont réunis, alignés un peu comme une union sacrée, rapporte notre correspondante sur place, Alice Froussard. Après l’annonce de Donald Trump et Benyamin Netanyahu, Mahmoud Abbas s’adresse directement au président américain : « Jérusalem n’est pas à vendre. Les droits des Palestiniens non plus, ils ne sont pas négociables. Et ce plan, cette conspiration, ne passera pas ! »

À côté du président de l’Autorité palestinienne, preuve de la gravité de la situation, il y a même les grands rivaux du Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza. De l’autre, Saeb Erekat, c’est le négociateur historique des accords d’Oslo.

Pour Sami Anou Zourhi, un responsable du Hamas, « la déclaration de Trump est agressive et provoquera beaucoup de colère ». « La déclaration de Trump sur Jérusalem est absurde et Jérusalem sera toujours une terre pour les Palestiniens (...). Les Palestiniens contesteront et accord et Jérusalem restera une terre palestinienne », a-t-il dit.

rfi.fr

Mercredi 29 Janvier 2020 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter