Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les mesures contre le coronavirus suscitent des débats chez les Burkinabè

Pour freiner la propagation du Covid-19, le gouvernement a annoncé des mesures depuis la semaine dernière, au moment où le pays ne comptait que deux cas. Mais elles sont diversement appréciées par les populations au moment où le pays compte de plus en plus de cas de contamination au Covid-19. À la date du 18 mars, le pays était à 27 cas de contamination, dont un décès.



Depuis quelques jours, les écoles, les boîtes de nuit, les salles de cinéma sont fermées. Les grands rassemblements, les religieux ont pris des directives pour les cultes mais le coronavirus continue sa propagation.
 
Commerçant à Ouagadougou, Omar Tapsoba, vient juste de quitter la mosquée. Il estime que les mesures annoncées par le gouvernement sont salutaires. « les mesures sont bien faites, il vaut mieux prévoir que guérir. »
 
 
En revanche, pour Amadé Kaboré et ses amis, ces mesures sont insuffisantes pour lutter efficacement contre le Covid-19. Ils proposent une fermeture des frontières du pays : « Les écoles sont fermées, d'accord. Mais si le papa et la maman partent sur les marchés et qu'ils sont contaminés par ce virus, est-ce que ceux qui sont à la maison ne seront pas contaminés ? », « il reste beaucoup de choses à faire », « il arrive un moment où il faut fermer les frontières et avoir le courage de prendre un certain nombre de mesures. »
 
La fermeture des frontières n’est pour le moment pas à l’ordre du jour selon le porte-parole du gouvernement. L’Église catholique vient d’annoncer la suspension de toutes les  messes publiques jusqu’au 4 avril.
 

RFI

Jeudi 19 Mars 2020 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter