Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Liberia : Parlement, un projet de loi en gestation contre la sorcellerie



Liberia : Parlement, un projet de loi en gestation contre la sorcellerie
Liberia : Parlement, un projet de loi en gestation contre la sorcellerie
Un député de l’Assemblée nationale au Liberia se prépare à motiver ses collègues en vue de soumette en janvier 2019 un projet de loi visant à tacler les activités de sorcellerie dans sa circonscription électorale et au-delà dans le pays. La sorcellerie, également appelée «science africaine», est un acte qu’un individu opère dans le monde obscur.

Pour ce projet de loi un peu complexe, l’honorable Larry Younquoi, le député du district 8 du comté de Nimba a déclaré sur la radio nationale à Monrovia « Parfois, vous entendrez une personne confesser qu'elle est la cause du blocage de construction d’une route ou que c'est elle qui a causé la mort d'une personne ». 

Après avoir rapporté ces faits qui sont d’origines mystérieuses à répétition, le député s’est étonné de ce que les auteurs restent impunis dans le pays.

Comme conséquences directes de ces pratiques, Younquoi a déploré que la magie noire à laquelle font recours certaines personnes a gravement entravé au cours de l’année le développement de son comté en particulier et le Libéria en général.

En soutenant l’idée du projet de loi contre les activités de sorcellerie, le député a expliqué que les audiences publiques seraient la meilleure approche pour décourager cette pratique, au lieu de recourir au «Sassywood». Bien que le Sassywood ait été interdit au Libéria il y a des années, il est toujours pratiqué dans de nombreuses régions du Libéria pour détecter les sorcières ou les sorcières.

Dans l'optique que son projet de loi puisse voir le jour, le député Younquoi se propose dans un premier temps de faire un lobbying auprès des autres députés afin qu'ils soutiennent sa démarche et qu'ensuite ils puissent rechercher des approches de solution pour le bonheur de leurs compatriotes.

koaci.com

Samedi 20 Octobre 2018 - 12:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 15:27 Un pacte politique au Nigeria sans Atiku