Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



‘Ma mère est morte sans me dire que j'avais le Sida’



‘Ma mère est morte sans me dire que j'avais le Sida’
Certains parents au Kenya emportent le secret de leur séropositivité dans leur tombe, laissant leurs enfants dans l'ignorance et le désarroi.

Brian Omondi, qui est né avec le VIH, a commencé à prendre des antirétroviraux (ARV) à l'âge de 10 ans.

Cependant, ce n'est qu'à l'âge de 14 ans, à la mort de sa mère, qu'il a su pourquoi il prenait ces comprimés.

Aujourd'hui âgé de 22 ans et militant de la lutte contre le VIH, il travaille avec un groupe religieux.

Brian Omondi indique que son état n'a pas été diagnostiqué à sa naissance.

Durant ses premières années d'enfance dans la ville côtière de Mombasa, il se souvient d'avoir été malade : "J'étais malade la plupart du temps, mais mon état de santé s'est aggravé, alors ma mère a décidé que je devais faire un test de dépistage".

"C'est là que j'ai commencé à prendre les ARV, mais ma mère ne m'a jamais dit pourquoi je prenais ces médicaments."

‘Ma mère est morte sans me dire que j'avais le Sida’
C'est lorsqu'il est allé vivre chez sa tante après la mort de sa mère, que son statut a été divulgué au sein de la petite communauté où il vivait.

Lorsque certaines personnes ont appris qu'il était séropositif, ils se sont moqués de lui.

Les parents mettent souvent leurs enfants en garde contre le fait de jouer avec des personnes séropositives.

"Je me souviens de cette fille au lycée. On s'est rencontrés et elle m'a lâché au visage : "Toi, la personne séropositive". Ça m'a fait mal."
ien que les adolescents et les jeunes représentent l'essentiel des nouvelles infections à VIH au Kenya et en Afrique subsaharienne, la majorité des personnes nées avec le VIH vivent secrètement avec cette maladie.

Certains patients sont contraints de garder le secret sur leurs médicaments et, comme M. Omondi, choisissent de prendre leurs comprimés la nuit.


innie Orende, âgée de 27 ans, décrit le choc qu'elle a ressenti en découvrant qu'elle avait le VIH à l'âge de 12 ans.

"Quand j'ai perdu ma mère, après deux mois, mon médecin a appelé ma sœur [aînée] et m'a demandé d'aller à l'hôpital seule pour le voir ", dit-elle.

Le médecin savait que sa mère était morte du SIDA et voulait vérifier si elle était séropositive. Le test a été alors positif.

"À cet âge-là, j'étais si confuse. Je n'avais jamais eu de rapports sexuels auparavant ; je ne suis pas une prostituée, alors comment pourrais-je avoir le VIH ?"

Ironie du sort, elle était la plus jeune de ses frères et sœurs et la seule à avoir contracté le virus de sa mère.

"Je me demandais pourquoi moi ? Parce que le pire, c'est que je suis le seul d'une famille de quatre personnes à vivre avec le virus. Cela m'a vraiment affecté pendant un certain temps."

Toute l'école savait que j'avais le VIH
Elle a refusé d'accepter son diagnostic jusqu'à ce qu'elle soit admise à l'hôpital à plusieurs reprises.

Son médecin a ensuite informé le directeur de l'école de son état de santé pour lui expliquer qu'elle pouvait s'absenter parfois pour des besoins d'examens médicaux.

‘Ma mère est morte sans me dire que j'avais le Sida’
Malheureusement, d'autres enseignants en ont été informés et de bouche à oreille toute l'école a su qu'elle était séropositive.

Les moqueries ont commencé, chose qui se poursuit encore aujourd'hui.

"Je suis confronté à la stigmatisation de la communauté où je séjourne ici à Kongowea, Mombasa. Le problème a commencé quand ils ont su mon statut. Les gens me traitaient de tous les noms" témoigne Mme Orende, qui travaille actuellement comme bénévole dans un centre de santé où elle conseille les patients atteints du VIH.

"Je me sentais mal. Il aurait été préférable qu'ils m'informent de mon statut plutôt qu'une autre personne me le dise. J'avais envie de me suicider, mais je me suis rendu compte que même si je me suicidais, ma sœur souffrirait. Alors j'ai arrêté d'avoir des pensées suicidaires", raconte-t-elle.
Les militants veulent changer les attitudes et réclament une meilleure éducation sexuelle et davantage d'informations sur le VIH au Kenya, où les échanges sur ces sujets sont souvent étouffés par les groupes religieux conservateurs.

Dr Griffins Mang'uro déclare qu'il est également important que les tuteurs soient plus ouverts et informent les enfants de leur statut VIH - lorsqu'ils ont entre 9 et 11 ans.

"Dès qu'un enfant comprend ce qu'est le VIH et ce qu'est la maladie, c'est l'âge idéal pour lui annoncer qu'il est infecté et qu'il doit prendre des médicaments. Le fait est que, dès qu'un enfant prend un médicament, il doit savoir qu'il est séropositif et qu'il prend des médicaments contre le VIH", affirme le médecin.

Il prévient que le fait de laisser les enfants dans l'ignorance les expose également à des risques, car ils pourraient ne pas prendre le médicament correctement.

"Ou ils pourraient avoir du ressentiment à l'avenir parce qu'on ne leur a pas dit tôt", estime le docteur.

M. Omondi dit qu'il ne reproche pas à sa mère de ne pas avoir été franche avec lui.

"Je pense qu'elle aurait pu être ouverte avec moi, mais d'un autre côté, je ne peux pas lui en vouloir parce qu'elle essayait de me protéger à cet âge", juge-t-il.

Mais jusqu'à ce que les attitudes changent, les personnes nées avec le VIH vivent dans la peur d'être jugées par les autres, ce qui rend la socialisation et la recherche d'amis et de partenaires difficile.

"C'est difficile ! Vous découvrez que vous allez être stigmatisé, vous vous posez mille et une question du genre : si ces personnes découvrent mon statut, comment me prendront-elles ? Comment me traiteront-elles ?", s'interroge-t-il.

Les bébés et le VIH
La transmission de la mère à l'enfant est courante au Kenya, mais le nombre de cas diminue, car les femmes enceintes sont invitées à se rendre dans un dispensaire où elles subiront automatiquement un test de dépistage du VIH.

Si elles sont séropositives, on leur demandera d'accoucher à l'hôpital. Pendant quatre à six semaines, leur bébé recevra un médicament appelé zidovudine, qui réduira la probabilité de transmission du VIH.

Selon le Conseil national de lutte contre le SIDA du Kenya, entre 2012 et 2017, ce traitement préventif a permis de réduire de 38 % le nombre de nouvelles infections à VIH chez les enfants.

Si, après six semaines, un bébé est confirmé séropositif, on lui administre une combinaison de médicaments antirétroviraux qu'il devra prendre à vie pour empêcher le virus de détruire son système immunitaire.

bbc

Jeudi 4 Juillet 2019 - 10:06




1.Posté par lucy alexander le 08/07/2019 18:56
CURED DU VIRUS DU VIH AVEC L'AIDE DU DR AHMED USMAN.
LUCY ALEXANDER est mon nom, trouver un traitement curatif contre le VIH est un concept puissant, souvent appelé le Saint Graal de la recherche sur le VIH. Mon médecin m'a dit qu'il n'y avait pas de traitement possible contre le VIH. J'ai commencé à prendre mes antirétroviraux, mon taux de CD4 était de 77 et ma charge virale de 112 450. Bien que des médicaments anti-VIH efficaces aient transformé le VIH en un état chronique gérable - un état vous vivez avec, plutôt que de mourir - prendre un traitement à vie est une proposition très différente de celle d'être définitivement guéri.
Je suggère à l'ensemble de la race humaine qu'il existe un traitement abordable contre le VIH, efficace et permettant l'éradication mondiale des nouvelles infections à VIH, tout en transformant la vie de ceux qui vivent actuellement avec le virus, avec l'aide du Dr Ahmed Usman phytothérapie.
Étant donné l’efficacité de ce médicament pour traiter et prévenir l’infection par le VIH, je dirai à tous ceux qui liront ceci que je suis un témoin vivant de ce médicament. Contrairement aux fraudeurs et aux escrocs en ligne qui joueront avec vous et vous laisseront frustrés de perdre de l'argent et de l'espoir, ce médicament coûte moins cher et vaut la peine d'essayer.
Si vous souhaitez guérir de votre maladie, veuillez contacter le Dr Ahmed Usman.
Ci-dessous, le lien de communication du médecin qui a le nouveau médicament que j'ai pris et qui m'a guéri.
Dr Ahmed Usman
E-mail: (drahmedusman123@gmail.com). Appelez ou Whatsapp sur: +2348064460510
MISE EN GARDE DE FRAUDSTERS ONLINE

2.Posté par jen bobby le 08/07/2019 18:58
CURED DU VIRUS DU VIH AVEC L'AIDE DU DR AHMED USMAN.
JEN BOBBY, mon nom, trouver un remède contre le VIH est un concept puissant, souvent appelé le Saint Graal de la recherche sur le VIH. Mon médecin m'a dit qu'il n'y avait pas de traitement possible contre le VIH. J'ai commencé à prendre mes antirétroviraux, mon taux de CD4 était de 77 et ma charge virale de 112 450. Bien que des médicaments anti-VIH efficaces aient transformé le VIH en un état chronique gérable - un état vous vivez avec, plutôt que de mourir - prendre un traitement à vie est une proposition très différente de celle d'être définitivement guéri.
Je suggère à l'ensemble de la race humaine qu'il existe un traitement abordable contre le VIH, efficace et permettant l'éradication mondiale des nouvelles infections à VIH, tout en transformant la vie de ceux qui vivent actuellement avec le virus, avec l'aide du Dr Ahmed Usman phytothérapie.
Étant donné l’efficacité de ce médicament pour traiter et prévenir l’infection par le VIH, je dirai à tous ceux qui liront ceci que je suis un témoin vivant de ce médicament. Contrairement aux fraudeurs et aux escrocs en ligne qui joueront avec vous et vous laisseront frustrés de perdre de l'argent et de l'espoir, ce médicament coûte moins cher et vaut la peine d'essayer.
Si vous souhaitez guérir de votre maladie, veuillez contacter le Dr Ahmed Usman.
Ci-dessous, le lien de communication du médecin qui a le nouveau médicament que j'ai pris et qui m'a guéri.
Dr Ahmed Usman
E-mail: (drahmedusman123@gmail.com). Appelez ou Whatsapp sur: +2348064460510
MISE EN GARDE DE FRAUDSTERS ONLINE

3.Posté par Buy Fake Uk Drivers License le 14/10/2019 23:01
Buy Fake Uk Drivers License ,UK Passport 2019 with high quality materials
We provide real registered documents with our clients biometrics and so registered under the country database system by the help of our Professional Hackers(programmers)
https://globexdocuments.company/buy-fake-uk-drivers-license/

Our services.

-Clear your criminal record from any Country database system.

-Buy Real Registered PASSPORTS(any country) and related traveling legal documents

-Buy High-Quality Fake PASSPORTS with the same material as real but not registered under any country database system

-Hack any phone from a distance without any physical contact.

-Increase your credit score to your desired amount

-Buy fake drivers license, I’d, SSN, birth certificate, divorce certificates, loan documents

-Buy clone credit card ready to hit any atm machine, gift card amazon card, etc

-Hack any online banking account, PayPal account, bitcoin, flight tickets

-Buy any school certificate, diploma, degree all registered under the database system

-Fake bank statement/verified bank statement with login details for online verification.

Click HERE
https://globexdocuments.company/

Buy Fake Uk Drivers License
Visa Stickers for Sale
get cash now,
fake bank statement,
fake canada passport,
buy real passport online,
expungement-lawyer,
buy fake passport,
buy ielts certificate online,
singapore citizenship by investment,
where to buy counterfeit money,
divorce services,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >