Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Macky Sall répond à Seydi Gassama et Cie: « quand on va marcher devant le Palais, c’est qu’on ne veut pas faire une marche pacifique »



Le Président sénégalais, Macky Sall a réagi, suite à la manifestation d’activistes devant le Palais pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité au Sénégal. Il a aussi recadré les organisations de défense de droits de l’Homme qui dénoncent « une restriction des libertés ». Il estime que ceux qui veulent marcher à la Place de l’Indépendance ou devant le Palais, ne veulent pas d’une marche pacifique.

« Il importe de comprendre que la gouvernance n’est pas une donnée immédiate, c’est un processus d’amélioration continue, pratique et des règles à travers des reformes adaptées. Il ne faut pas dormir sur nos oreillers croyant que nous sommes une démocratie achevée », a dit le Président Sall, lors d’une cérémonie à Diamniadio. 

« Si je donne des statistiques en 2018, sur 4.828 déclarations de manifestations publiques, seules 118 ont été interdites, soit un taux de 2,44 % d’interdiction. Quand on dit, on va marcher à la Place de l’indépendance ou devant le Palais de la République, c’est qu’on ne veut pas faire une marche pacifique », a souligné M. Sall.

Fin novembre, le célèbre activiste, Guy Marius Sagna, un universitaire et cinq autres jeunes, dont des étudiants, ont pris part à une manifestation non autorisée devant la Palais, pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité qu’ils jugent injustifiée. 

Les autres manifestants ont été libérés, après des semaines en prison. Mais l’activiste Guy Marius Sagna, est le seul à rester en détention depuis plus de deux mois. Mercredi, des organisations de défense de droits de l’Homme ont dénoncé son maintien en prison et ont exigé sa libération.

A rappeler qu'au Sénégal, le droit de marche est clairement consacré par la Constitution.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 31 Janvier 2020 - 10:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter