PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Macron s'exprime pour la première fois sur l'affaire Benalla : "ce qui s'est passé est une trahison"

L'ampleur de l'affaire Benalla, du nom de ce désormais ex-chargé de mission à l'Elysée qui a été filmé le 1er mai 2018, en train de maltraiter des manifestants, ne cesse de grandir. Ce qui est considéré comme la première crise politique majeure d'Emmanuel Macron a atteint des proportions jamais insoupçonnées. Ce mardi les députés du parti de droite Les Républicains ont déposé une motion ont fait part de leur intention de déposer une motion de censure à l'égard du gouvernement. Le Président Macron qui jusqu'ici ne s'était pas exprimé sur le sujet vient de le faire devant les parlementaire de la majorité. Il considère cette affaire comme une trahison, si l'on en croit au texte publié par le député Bruno Fuchs sur son compte Twitter



Ce mardi soir, Emmanuel Macron est intervenu devant les parlementaires de la majorité réunis à la Maison de l'Amérique latine. "ce qu'il s'est passé le 1er mai a été pour moi une trahison". "S'ils cherchent un responsable, le seul responsable c'est moi et moi seul", a-t-il poursuivi. Brodant sur le même thème, il a encore noté: "Ça n'est pas la République des fusibles, la République de la haine. On ne peut pas être chef par beau temps. S'ils veulent un responsable, Il est devant vous. Qu'ils viennent le chercher. Je réponds au peuple français." 

Il a tenu à préciser: "C'est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C'est moi qui ai confirmé la sanction." Il a affirmé également la chose suivante: "Personne, personne auprès de moi ou dans mon cabinet n'a jamais été protégé ou soustrait aux règles, aux lois de la république, au droit de tous les citoyens".


AYOBA FAYE

Mardi 24 Juillet 2018 - 21:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter