Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mairie de Pikine: l’oncle du Président presque seul contre tous

Pikine fait partie des départements les plus stratégiques en matière électorale. Ce n’est pas pour rien que les hommes politiques font tout pour gagner cette grande agglomération à chaque fois qu’il y a des élections. À quelque sept mois des élections locales du 23 janvier 2022, les manœuvres vont bon train du côté de la coalition Benno Book Yaakar (BBY) pour conserver ce bastion électoral. En même temps, des ténors de la majorité présidentielle se bousculent pour diriger la mairie de cette ville de banlieue. Le ministre Abdou Karim Sall, le maire de Pikine Ouest, par ailleurs ancien ministre de la Jeunesse, Pape Gorgui Ndong, l’ancien maire dudit département et responsable de l’Alliance des forces du progrès, Pape Sagna Mbaye, le 2ème questeur de l’Assemblée nationale, Awa Niang, le maire de Pikine Est, Issakha Diop, et même l’actuel maire de Diamaguene Sicap Mbao, Coumba Ndoffène Fall, travaillent de manière souterraine pour remplacer leur camarade de parti ou de coalition, le maire sortant Abdoulaye Thimbo, à la tête de la ville de Pikine...



Mairie de Pikine: l’oncle du Président presque seul contre tous
 Les locales du 23 janvier prochain sont parties pour être l’une des élections les plus âprement disputées par le Benno Book Yaakar du département de Pikine. Élu maire de la ville de Pikine, le 01er août 2014, par 53 contre 46 voix pour le libéral Abdoulaye Diop, Abdoulaye Thimbo voit son trône menacé par ses propres camarades de l’Alliance pour la République, et de sa coalition Benno Book Yaakar.

Parmi les prétendants à son fauteuil, on peut citer l’actuel ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, le maire de Pikine-Ouest, Pape Gorgui Ndong, l’ancien maire de la ville de Pikine et responsable de l’Alliance des forces du progrès (Afp), Pape Sagna Mbaye, le 2ème questeur de l’Assemblée nationale, Mme Awa Niang, le maire de Pikine-Est Issakha Diop, mais aussi l’actuel maire de Diamaguène-Sicap Mbao, Coumba Ndoffène Fall.

Autant de responsables du camp présidentiel qui travaillent de manière souterraine pour ravir à l’oncle du président de la République son confortable fauteuil de premier magistrat.

Thimbo candidat à sa réélection…
À Pikine, l’actuel maire va devoir batailler fort pour espérer conduire la liste départementale de Benno Book Yaakar et espérer garder son trône au soir du 23 janvier prochain. Le successeur du « progressiste » Pape Sagna Mbaye de l’Alliance des forces de progrès (AFP) à la tête de la ville de Pikine est en effet un maire très critiqué et combattu jusque dans les rangs de son parti, l’Alliance pour la République, mais aussi de la coalition Benno Book Yaakar.

Ses camarades de la majorité présidentielle ne ratent aucune occasion pour le brocarder et l’accuser de n’avoir rien fait pour la ville depuis qu’il a été élu à la tête de l’institution municipale en 2014. Invité de l’émission « Grand Jury » en mai 2019, Abdou Karim Sall, questionné sur sa préférence entre Pikine et Mbao s’il avait à choisir laquelle de ces localités il dirigerait, répondait que pour une question de courtoisie républicaine, il ne peut pas se permettre de prétendre à une mairie dont le titulaire a été placé là par le président Macky Sall.

Le responsable des cadres de l’APR parlait bien sûr de l’actuel maire de Pikine, Abdoulaye Thimbo, qui n’est autre que le propre oncle du président de la République. Relancé par le journaliste animateur de l’émission sur le fait de savoir si c’est vraiment le Président qui avait installé M. Thimbo au poste de maire, l’ancien directeur général de l’ARTP avait précisé sa pensée en disant que l’actuel maire de Pikine a été élu sur recommandation du président de la République.

En tenant ses propos, le responsable apériste de Mbao semble remettre en question le leadership de son camarade de parti qui ne devrait son élection qu’au président de la République et non à son implantation, voire sa notoriété, politique dans le département de Pikine. Outre Abdou Karim Sall, Amadou Gaye Koutaye, Coordinateur des Sages du département de Pikine n’avait pas, lui non plus, dans une missive publiée le 24 septembre 2019, raté le coordonnateur départemental de l’APR. «…S’il y a problème au niveau de ce Département en général, c’est à cause du Coordonnateur Départemental Abdoulaye Thimbo. S’il y a problème au niveau de la Coordination des sages, c’est toujours à cause de Abdoulaye Thimbo, avec la complicité de Monsieur Maham Diallo, Coordonnateur National des sages, qui ne jouit d’aucune légitimité, car désigné et point élu par ses pairs… », flinguait Adama Gaye Koutaye.

À moins de sept mois des élections locales, Abdoulaye Thimbo devra bien manœuvrer pour obtenir le soutien de ses camarades de parti et de coalition. Car, dans les différentes communes (Sicap Mbao, Pikine Est et Ouest, Thiaroye Gare, Dalifort) que dirigent ces derniers, il lui sera difficile de compter sur leur soutien sauf si son neveu Macky Sall réussit à les convaincre de lui donner une nouvelle chance. Les autres mairies dirigées par l’opposition à savoir Djeddah Thiaroye Kao, Guinaw Rail Nord, Mbao, Thiaroye Sur Mer, n’en parlons même pas.

Matar Diop, un de ses plus fidèles qui a vu sa commune rattachée au nouveau département de Keur Massar, va à coup sûr beaucoup manquer à Abdoulaye Thimbo.

Abdou Karim Sall, le rêve de devenir maire…
Son plus grand souhait serait sans doute de remplacer Abdoulaye Thimbo à la tête de la ville de Pikine. C’est un secret de Polichinelle à Pikine que Abdou Karim Sall, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, pense tous les matins en se rasant à la mairie de Pikine.

Défait à Mbao par son « ennemi » juré Abdoulaye Pouye « Obama » — qui a transhumé depuis pour rejoindre le camp présidentiel et serait à nouveau sur le départ — lors des élections locales de 2014, ce sérieux prétendant avait, grâce à son passage à l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp), réussi à s’enrichir et se constituer une bonne base dans sa (petite) commune de Mbao mais également à étendre ses tentacules au niveau départemental.

L’originaire du village d’Orkadiéré ne ménageait aucun effort pour faire parler de lui dans le département du temps où il était le tout-puissant patron de l’Artp. Il ne ratait d’ailleurs aucune occasion pour tancer son coordonnateur, Abdoulaye Thimbo, dont il n’a jamais reconnu le leadership. Jusqu’à une date récente, Abdou Karim Sall menait des actions dans beaucoup de communes du département, manœuvrait au niveau de ses camarades de parti et de coalition pour engranger beaucoup de soutiens afin de renforcer sa base.

Mais, malgré ce souhait ardent et ses manœuvres quotidiennes pour diriger la ville de Pikine, le coordonnateur des cadres républicains de Pikine devra d’abord résoudre l’équation Abdoulaye Pouye à Mbao qui a récemment décidé de quitter Benno Book Yaakar après avoir brouté dans les prairies présidentielles.

Pape Gorgui Ndong et Awa Niang se positionnent
Le maire de la commune de Pikine Ouest, Pape Gorgui Ndong, et la responsable des femmes de l’Apr, Awa Niang, se positionnent eux aussi pour remplacer l’oncle du Président à la tête de ville de Pikine. Lors d’une interview qu’il nous avait accordée le mois i dernier, Pape Gorgui Ndong confiait que son ambition est de gagner la ville de Pikine.
« La gagner pour le président de la République. Ce, afin de lui permettre d’avoir une administration plus décentralisée au niveau des collectivités territoriales qui sont dans sa mouvance présidentielle. Je suis avec le président de la République. Je marche avec lui. Je le soutiens... », disait l’ancien ministre de la Jeunesse.

Il devra, toutefois, s’il aspire trôner dans le fauteuil d’Abdoulaye Thimbo, résoudre auparavant l’équation Cheikh Ahmed Tidiane Thiam de Ageroute qui ne fait pas mystère de sa volonté de le remplacer à la tête de Pikine Ouest. Comme Pape Gorgui Ndong, la 2èmequesteur à l’Assemblée nationale, par ailleurs responsable des femmes de l’Apr du département de Pikine, nourrirait elle aussi l’ambition de remplacer Thimbo.

Elle serait en train de manœuvrer fort pour ça. « Awa Niang n’a d’autre ambition que de remplacer Thimbo et devenir le prochain maire de la ville de Pikine. Elle croit que c’est possible et elle travaille pour ça », nous souffle une source proche de la dame.

Pape Sagna Mbaye pour un retour aux affaires, Coumba Ndoffène Fall et Issakha Diop n’ont pas dit leur dernier mot
S’il y a quelqu’un qui voudrait bien revenir aux affaires lors des prochaines élections locales, c’est bien Pape Sagna Mbaye.
Le maire de la ville de Pikine de 2009 à 2014 rêverait lui aussi de faire son come-back et de remplacer celui qui lui avait succédé à la tête de la mairie de Pikine en 2014.

« Il avait accepté de se ranger pour laisser passer Abdoulaye Thimbo en 2014 mais il compte bien revenir car il avait à son actif un bon bilan durant son magistère. Il avait fait beaucoup de réalisations et était proche de ses administrés. Il les aidait beaucoup aussi. Il ne faisait pas dans la gestion clanique », commente une source proche du responsable progressiste.

Des outsiders comme le maire de la commune de Diamaguene Sicap Mbao, Coumba Ndoffène Fall, et celui de Pikine Est, Issakha Diop, travailleraient eux aussi à remplacer l’oncle du président de la République… Si Macky ne réussit pas à calmer les ardeurs et ambitions des uns et des autres, Benno va à coup sûr connaître une implosion dans le département de Pikine où le choc des ambitions internes à la majorité présidentielle risque de faire l’affaire d’une opposition en embuscade et très forte dans le département.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 18 Juin 2021 - 09:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter