Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mali : pas de troupes rwandaises, mais un soutien politique de Kigali

Pas de troupes rwandaises, mais un soutien politique. Alors que les modalités de la transformation de la Misma, Mission internationale de soutien au Mali, en une opération de maintien de la paix des Nations unies est en train d’être examinée, Tiéman Coulibaly, le ministre des Affaires étrangères malien, a rendu visite à son homologue rwandaise, Louise Mushikiwabo, dont le pays, membre non-permanent du Conseil de sécurité, doit en assurer sa présidence tournante le 1er avril prochain.



Des soldats maliens patrouillent dans Kadji, le 1er mars 2013.
Des soldats maliens patrouillent dans Kadji, le 1er mars 2013.
Si le ministre des Affaires étrangères malien a laissé libre choix au Rwanda de participer ou non à la Misma, Tiéman Coulibaly a surtout évoqué l’importance de l’appui de Kigali au Conseil de sécurité des Nations unies.
« Le Rwanda décidera de ce qu’il doit faire, a affirmé Tiéman Coulibaly, mais je pense qu’aujourd’hui sur le plan politique, l’apport du Rwanda est extrêmement important. La Misma compte déjà près de 6 300 hommes. Donc je crois qu’il y a déjà des moyens à trouver pour pérenniser cette force, et c’est pour cela qu’il est urgent qu’un mandat robuste et clair soit décidé aux Nations unies pour que cette force puisse s’adosser aux moyens qui sont disponibles à ce niveau là. »
Louise Mushikiwabo a quant à elle été claire, pas de troupes rwandaises sur le sol malien pour l’instant. Elle s’en est expliquée, mais a assuré son homologue de son soutien. « On est déjà très engagés au Soudan ainsi qu’au Soudan du Sud, a déclaré la ministre, et dans plusieurs autres pays. Et donc, il y aussi une question de ressources humaines qui nous limite. C’est peut-être plus au niveau politique que le Rwanda peut contribuer. Dans les discussions sur le mandat, le Rwanda veut être la voix du Mali au Conseil de sécurité. » Louise Mushikiwabo a également ajouté que le Rwanda était prêt à partager son expérience, notamment en matière de réconciliation nationale et de réintégration des combattants.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mercredi 13 Mars 2013 - 09:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juin 2021 - 10:29 Les dernières cartouches de Barkhane