Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Marche réussie de "NOO LANK": Moustpaha Diakhaté adresse une note salée à Macky Sall

Sa relation avec le président de la République Maclay Sall et camarade de parti devient de plus en plus dégradant. En effet, depuis son limogeage de son poste de ministre Conseiller, Moustapha Diakhaté n'a plus le privilège de donner directement conseil au chef de l'Etat.

Déterminé à se faire entendre, Moustapha Diakhaté se sert de sa page Facebook, pour parler des actualités. Et comme d'habitude, après chaque remous de l'actu, il n'a pas dérogé à la règle. Il a adressé un message au chef de l'Etat, ce samedi 14 décembre 2019, intitulé " Hausse du prix de l’électricité et arrestation de Guy Marius Sagna et ses codétenus : C’est non. Et non c’est non." Une note qui survient au lendemain, de la marche pacifique, tenue, vendredi 13 décembre 2019 à la place de la Nation, par les forces politiques et citoyennes de la coalition NOO LANK. Son message in-extenso au Président Macky Sall



Cher Camarade Macky Sall
Président de l’Alliance pour la République

Le curseur de ton premier mandat a été placé sous le sceau du retour de la République sociale avec la politique de baisse des prix des denrées et services de première nécessité, des loyers, l’instauration des bourses de sécurité familiale, de la gratuité de la césarienne, de l’équité territoriale, de hausse des pensions de retraite, de la baisse de l’impôt sur les salaires, de la subventions des intrants agricoles, bref d’amélioration des conditions de vie des populations.

Enlever à la 2ème alternance son contenu social comme t’y invite le FMI c’est enterrer la politique sociale du programme Yoonu yokkuté de Macky 2012.

C’est pourquoi, il faut rejeter les vieilles charrues de l’ultra libéralisme du FMI: la liquidation de la République sociale avec les hausses des prix de l’électricité, du carburant, de l’eau et de la fiscalité.

Les Sénégalais ne t’ont pas réélu pour obtenir des satisfescits du FMI mais pour plus de République sociale. 

L’absence de soutien de notre parti et de sa coalition à la hausse du prix de l'électricité est la preuve du caractère impopulaire de cette mesure. 

Les conséquences de cette orientation risque de pousser tout le Sénégal dans une direction qui augmente l’étendue de la résistance.

Les fortes mobilisations des citoyens à Dakar et ailleurs prouvent que la montagne de la violence sociale de Senelec a accouché d’une vive colère des populations.

Il faut repousser aux calendes grecques la hausse du prix de l’électricité puisqu’elle ne produira que la souffrance des consommateurs.

En plus d’annuler cette hausse, le gouvernement doit aussi aider Senelec à recouvrer ses dizaines de milliards francs de CFA de pertes non techniques et à lutter efficacement contre le vol d’électricité.

La Patrie avant le Parti !

Vive la République !

Qu’Allah swt Bénisse le Sénégal !

Fana CiSSE

Samedi 14 Décembre 2019 - 10:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter