PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Me Doudou Ndoye avertit le Pds : "Karim Wade ne peut pas être candidat, à moins que..."

Me Doudou Ndoye disqualifie le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) pour la Présidentielle de 2019. Le constitutionnaliste émérite a sorti un cour magistral pour expliquer aux journalistes pourquoi Karim Wade ne peut pas être candidat et dans quelle condition il pourrait l'être.



Il fait partie du cercle très restreint des constitutionnalistes du Sénégal. Quand Me Doudou Ndoye donne des leçons de Droit, il n'y en a pas beaucoup qui osent apporter des rectificatifs à ses assertions. En conférence de presse jeudi pour parler de la situation politique et économique du pays, le leader de l'Union pour la République (Upr), a disqualifié Karim Wade Wade de la course à la Présidentielle de 2019. Il s'explique :
"Sur le plan du droit, une personne condamnée de façon définitive ne peut plus être candidat à une élection quelconque. (...) Il y a une peine d'emprisonnement qui a été prononcée. Il a été gracié. Cela veut dire que vous ne purgez pas, mais la peine existe. Il ne peut pas être candidat. J'ai répondu en droit, sans opinion personnelle. Toute personne qui dit autre chose dit le contraire et ne connait rien du droit"
Cependant, Me Doudou Ndoye ne dit pas que cette situation de Karim Wade est définitive. Il y a une évolution qui pourrait emmener le fils de Me Abdoulaye Wade à voir sa candidature pour la présidentielle 2019 validée. " Il faut que l'Assemblée nationale lui vote une loi d'amnistie. Si Macky Sall veut le dialogue, il n'a qu'à donner des gages de bonne volonté. L'Assemblée nationale est son Assemblée nationale. Elle lui vote tout ce qu'il veut. Il n'a qu'à présenter une loi d'amnistie pour enlever tout ce qui concerne Aida Ndiongue, Karim Wade et tous ces gens-là qui ont été jugés de façon circonstancielle", a-t-il expliqué.
 

AYOBA FAYE

Samedi 7 Octobre 2017 - 10:27




1.Posté par mayday le 07/10/2017 16:17
Macky a abusé du droit pour régler le problème de Karim, il aura une réponse politique pour revenir à des meilleurs sentiments. C'est à la portée du PDS.
La sorite de Doudou comme l'activisme de la presse mange mil tendant à dire que l'opposition accepte le dialogue n'est pas anodine. C'est des ballons de sonde qui feront PIIISSSS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter