Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM






PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)









Me Wade : « Je ne cherche pas l’intérêt des Occidentaux ».


Rédigé le Lundi 6 Février 2012 à 14:14 | Lu 605 commentaire(s)


Pour un nouveau mandat présidentiel, le président sénégalais Me Abdoulaye Wade, 85 ans, au pouvoir depuis 2000 et candidat à sa propre succession le 26 février prochain, a affirmé qu’il ne cherchait pas « l’intérêt des Occidentaux, mais celui des Sénégalais ».


Me Wade : « Je ne cherche pas l’intérêt des Occidentaux ».
« Je ne cherche pas l’intérêt des Toubabs (Occidentaux), mais celui des Sénégalais. Les Américains et les Français ne sont pas les patrons des Sénégalais. Personne ne peut nier notre force », a déclaré Me Wade lors de son premier meeting de campagne, dimanche dernier à Mbacké (200 km à l’est de Dakar).

La candidature contestée de Me Wade a été validée par le Conseil constitutionnel, ce qui lui permet de briguer à un troisième mandat présidentiel. L’opposition, réunie au sein du mouvement du 23 juin (M-23) avec la société civile, reste plus que déterminée à continuer « le combat contre la candidature de du président sortant ».

La nouvelle candidature du président Wade est contestée par l'ensemble de l'opposition sénégalaise, qui la juge anticonstitutionnelle, tandis que des partenaires de poids comme la France et les Etats-Unis, ont clairement souhaité un « passage de générations » au Sénégal.

Pour son premier meeting de la campagne électorale qui s'est ouverte dimanche et qui s'achève le 24 février, deux jours avant le premier tour du scrutin, le chef de l'Etat sortant avait choisi de s'exprimer dans une région qui est le berceau de la confrérie musulmane des Mourides au Sénégal.

Les confréries des Mourides et des Tidjanes ont une influence spirituelle importante sur les Sénégalais et sont généralement très courtisées par les candidats en période électorale. Les principaux candidats de l'opposition sénégalaise, unis dans leur détermination à obtenir le retrait de la candidature d'Abdoulaye Wade, avaient, quant à eux, choisi Dakar et la place de l'Obélisque, lieu symbole de la contestation, pour leur premier meeting de campagne.

Ils continueront ce lundi à Rufisque, un  arrondissement de la banlieue dakaroise. Pour l’heure, la quasi-totalité des leaders du M-23 sollicite la nécessité d’une stratégie pour barrer la route à Me Wade. Et dans les discours, les programmes de société occupent encore une place minime. 




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports | PressAfrik_Charte