Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Municipales en Israël: un revers sans grande conséquence pour Netanyahu

Les Israéliens étaient appelés mardi 30 octobre à désigner leurs élus locaux, lors du premier tour des élections municipales. Dans le pays, scrutins locaux et nationaux répondent à des logiques de vote différentes, mais ces élections n'ont pas été bonnes pour le Premier ministre : Benyamin Netanyahu a essuyé une série de revers.



La principale défaite de Benyamin Netanyahu est celle d'un de ses ministres, candidat à la mairie de Jérusalem. La ville, considérée par Israël comme sa capitale, est la plus importante du pays. Et le chef du gouvernement avait multiplié ces derniers jours les interventions en faveur de son candidat Zeev Elkin, allant même jusqu'à envoyer un texto à des milliers d'électeurs à quelques dizaines de minutes de la fermeture des bureaux de vote, les enjoignant à se rendre aux urnes. « Pratiquement partout où il s'est investi, Netanyahu a été battu », relève un éditorialiste politique, mercredi 31 octobre.
A l'inverse, Avi Gabbay, le chef du Parti travailliste, peut lui savourer un certain nombre de victoires : la candidate de la formation de centre-gauche à la mairie de Haïfa, troisième ville du pays, a créé la surprise en battant le maire en place depuis 15 ans, devenant ainsi la première femme à la tête d'une grande ville israélienne. A Tel-Aviv, le maire sortant - lui aussi membre du Parti travailliste - a résisté aux assauts d'un de ses anciens adjoints.
Les municipales offrent donc enfin un motif de satisfaction à Avi Gabbay, lui à qui, semaine après semaine, les sondages prédisent une lourde défaite aux législatives de l'an prochain.
Mais en Israël, les enjeux locaux sont souvent très démarqués des enjeux nationaux. Et si Benyamin Netanyahu a vécu une journée noire mardi 30 octobre, il reste le responsable politique le plus populaire du pays et ne devrait guère être affaibli par ce scrutin avant d'affronter une année cruciale pour lui en 2019.

RFI

Mercredi 31 Octobre 2018 - 21:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter