Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Niger: deux femmes otages libérées contre rançon dans la région du lac Tchad

A Diffa, dans le sud-est du Niger, la mère d'un député et sa fille viennent de regagner leur domicile après avoir été libérées par leurs ravisseurs contre le paiement d'une rançon. Le fils de la vieille dame, un député, a dû payer la raçon demandée par les bandits cachés dans les îles du lac Tchad.



La vieille dame et sa fille ont été libérées après une dizaine de jours passés entre les mains de leurs ravisseurs, cachés quelque part dans le vaste lit du lac Tchad, une zone contrôlée par les éléments de Boko Haram.
 
Au vu de l’éloignement de leur planque et des voies impraticables en cette saison de pluie, un cheval a été mis à la disposition des deux otages pour les ramener vers Diffa. Cette libération, confirmée par le gouverneur de la région Mahamadou Bakabé, est un précédent dangereux dit-on, un bon business selon une source sécuritaire. En effet, plusieurs autres cas anonymes d’enlèvements ont fait l’objet de paiement de rançons.
 
Toujours dans la même région, on se rappelle que le 2 juillet 2017 dix-neuf femmes et enfants ont été enlevés nuitamment par des éléments de Boko Haram à Nguelewa. Leur sort préoccupe l’ensemble des Nigériens. Aucune négociation en vue pour l’instant et il a étyé ordonné à l’armée de tout faire pour les ramener au bercail.
 
En l’absence de toute revendication et pour définir la conduite à tenir pour parer à toute éventualité, les autorités de Diffa multiplient les réunions avec les chefs militaires, les chefs de cantons, les chefs religieux et la société civile.

Rfi.fr

Dimanche 16 Septembre 2018 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 18:51 La peste fait 2 morts de plus à Madagascar

Samedi 22 Septembre 2018 - 18:46 Le Benin annule la taxe sur les réseaux sociaux