Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nigeria : Mutinerie des soldats nigérians pour éviter Boko Haram



Nigeria : Mutinerie des soldats nigérians pour éviter Boko Haram
L'heure n'est pas à la sérénité pour des soldats nigérians qui viennent de protester vigoureusement contre leur déploiement sur la ligne de front dans la lutte contre Boko Haram. Pour manifester contre cette décision de leur hiérarchie, ces militaires ont tiré en l'air ce dimanche à l'aéroport de Maiduguri.
 
Des soldats nigérians fuient devant Boko Haram
 
Déployés dans la localité de Marte, dans la zone frontalière avec le Niger, des soldats nigérians ont marqué leur vive protestation contre cette décision de les mettre sur la ligne de front dans la lutte contre la secte islamiste. Ces militaires, qui avaient déjà passé quatre années dans une confrontation directe avec les hommes d'Abubakar Shekau, entendaient avoir un petit temps de répit après cette longue période de stress.
 
Que nenni !!! L'état-major des forces armées nigérianes vient à nouveau de décider de les envoyer en première ligne dans la lutte contre cette hydre. Mais ces éléments de l'armée qui sont visiblement contre ce nouveau déploiement ont tenu à le faire savoir d'une manière particulière à leur hiérarchie. C'est ainsi que refusant d'emprunter l'avion qui devait les transporter dans leur nouveau lieu de détachement, ces militaires ont improvisé une mutinerie pendant près de quatre heures à l'aéroport de Maiduguri.
 
Approché, l’un des militaires, sous couvert d’anonymat, a donné les raisons de leur mécontentement : « Nous sommes en colère et c'est pourquoi nous tirons. Pourquoi sont-ils en train de nous ramener à un autre endroit après quatre ans ? »
 
C’était donc la panique et la débandade, ce dimanche, à l’aéroport de la ville. Le personnel et les passagers civils se posaient donc de multiples questions quant à cette manifestation d’humeur des soldats. Les responsables de l’aéroport ont toutefois rassuré leurs usagers que la situation est sous contrôle, d’où leur décision de ne pas fermer la porte d’entrée principale de leur ville.
 
La hiérarchie militaire a certes évité de commenter cette situation malencontreuse, cependant des sanctions pourraient être prises contre cette insubordination.
 
Notons que les affrontements entre l’armée nigériane et Boko Haram ont fait plusieurs milliers de morts ainsi que de nombreux déplacés.
 

Afrique sur7

Lundi 13 Août 2018 - 14:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter