Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau gouvernement : Macky pris dans le piège du changement

Le nouveau gouvernement a été accouché dans la douleur. Il a failli venir par césarienne. Tant l’attente a été longue, tant il y a eu des hésitations, des ajouts, des ratures et autres micmacs. Le resserrement tant annoncé n’a pas été si significatif alors que les femmes auraient être mieux représentées de même que les jeunes. Dans ce nouveau gouvernement de Macky II, beaucoup de ministres sont en sursis.



Nouveau gouvernement : Macky pris dans le piège du changement
Macky Sall semble être pris dans son propre piège. Les changements tant annoncés  n’ont pas été si significatifs. La vérité des chiffres et la tournure du remaniement le démontrent. En effet, il y a eu certes treize (13) nouvelles têtes mais les femmes ne sont pas suffisamment représentées. Que 8 dames sur un gouvernement de 35 ministres au total. Pour les jeunes, c’est encore plus frappant. Seuls deux, notamment, Néné Fatoumata Tall et Abdou Karim Fofana constituent un éclairci dans les ténèbres.  
 
Sur la taille du gouvernement également, il n’y a pas de quoi pavoiser même si des efforts sont faits. De 39 ministres, le nouveau gouvernement est passé à 32 avec trois secrétaires d’Etat. L’actuel attelage est donc de 35 départements en tout. Soit Quatre (4) ministres de moins. L’Etat du Sénégal parvient ainsi à faire une économie sur son train de vie.
 
Le temps d’enfantement du gouvernement a été tellement long que beaucoup d’observateurs pensaient que Macky Sall avait mis à profit ses vacances et le temps entre la publication des résultats officiels de la présidentielle et sa prestation de serment pour esquisser sa liste de gouvernement.  Et ses déclarations ont laissé présagé à des changements notoires porté sur un gouvernement plus efficace. Il a pourtant gardé l’ossature de ses différentes formations gouvernementales.

C’est juste encore un jeu de chaise musicale où ses véritables affidés qui pourtant sont très critiqués ou mêlés dans des scandales ont changé de portefeuille ou fait leur entrée, là où de hauts cadres qui ont fait des résultats probants, qu’il a lui-même reconnus ainsi qu’une bonne partie de l’opinion, sont défenestrés.
 
Ces nouveaux et anciens ministres de premier gouvernement de Macky II sont en sursis. Avec la nouvelle réforme constitutionnelle annoncée qui va consacrer la disparition du poste de Premier ministre de l’armature institutionnelle de Sénégal, un remaniement pourrait suivre. Et en dehors des caciques et hommes de main véritables du chef de l’Etat, personne n’est épargné.
 
Une trouvaille majeure et saluée dans ce nouveau gouvernement c’est la volonté du président de la République de bâtir un véritable Etat avec le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération confiée à Amadou Hot qui est un expert éprouvé qui a, quasiment, brillé partout où il est passé. 


Lundi 8 Avril 2019 - 13:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter