Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ousmane Sonko: "Des immeubles sont en train d'être vendus par Macky en violation avec la loi"



Le leader du Pastef Ousmane Sonko a expliqué lors d’un point de presse ce lundi comment aujourd’hui les gens peuvent se permettre de violer la réglementation allègrement. Selon lui, Macky Sall qui était Premier ministre en 2006, était à la base de tous ces bardages fonciers. Car dit-il, « c’est Macky Sall qui a modifié l’article 42 et 43 du code de l’Etat qui dit qu'on ne peut pas vendre un terrain sans que ça passe par l’Assemblée nationale ». Et aujourd'hui, des immeubles au centre ville de Dakar sont en train d'être vendus en violation avec la loi.
 
« Parce que lui, Macky Sall quand il était Premier ministre en 2006, c’est lui qui a pris ce circulaire. Ça, c’est une honte dans une république. Parce que les articles 42 et 43 du code de l’Etat dit que vous ne peuvent pas vendre un terrain sans que ça passe par l’Assemblée nationale. Quand lui est arrivé en ce moment, il avait l’intention de vendre les villas qui se trouvent derrière l'Assemblée nationale et qui étaient occupées par les gens du pouvoir. Les gens leur ont dit, il y a la loi, y a l’instruction, le rapport de l’IGE, il y a une directive présidentielle N°37… », explique Sonko.
 
Il ajoute : « Lui Macky Sall, prend cette directive où il raconte : la circulaire n°14 PM… du 24 juin 1994 rappelant les directives présidentielles N°37 issu du rapport IGE 35-85 prescrit le rejet sans examen par la direction des domaines des demandes de sessions ou de bail portant sur des logements et bâtiments appartenant à l’Etat, et qui pourrait lui être soumise. Ça, c’est la position qui découle de la loi du code des domaines de l’Etat. Lui dit que cette position de principe jugée trop rigide qui ne correspond plus au nécessiteux du moment est remplacé par les dispositions ci-après : les demandes de location ou d’achat de dépendance du domaine privée de l’Etat devront être examinées à la lumière de la participation des demandeurs ainsi qu’au regard de leur intérêt mise en œuvre d’une politique social, ou de la politique en faveur des plus démunies ».
 
À en croire le leader du Pastef, c’est ça qui a été la boite de pandores. « Depuis lors, je ne peux pas vous dire le nombre d’immeubles qui a été vendu en violation de la loi. Et ça commencé par les immeubles qui étaient derrière l’Assemblée qu’ils ont vendu à des politiciens. C’est pourquoi je parle de mafia. Et la responsabilité exclusive incombe à Macky Sall. Aujourd’hui, les immeubles qui abritent les services de l’Etat, qui ont été délocalisés vers Diamniadio, sont en train d’être vendus », dénonce le député.
 
Mieux ajoute le patron du Pastef : « Et on sait à qui et dans quelle condition ils les vendent. Je peux le dire avec certitude l’immeuble Brière de Lys qui se trouve en face de l’Assemblée nationale, ils l’ont vendu. L’ancienne direction de l’élevage, le ministère de l’Education, de la Culture, entre autres. Ils sont en train de vendre ces immeubles sans passer par la procédure prévue par la loi. En violation totale de la loi sur la base de ce que Macky Sall avait écrit ».


Lundi 12 Octobre 2020 - 20:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter