Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ousmane Sonko appelle les Sénégalais à user de la violence pour répliquer aux nervis



Ousmane Sonko appelle les Sénégalais à user de la violence pour répliquer aux nervis
La loi du talion, oeil pour oeil, dent pour dent. C'est ce que prône le leader de Pastef Les Patriotes pour régler le problème des nervis. Ousmane Sonko a pris pour prétexte les images de scènes violentes diffusées depuis hier jeudi par nos confrères de La Vallée Info depuis Matam. Lesquelles images montrent des nervis du cortège présidentielle s'attaquer à des populations qui n'avaient pour seul tort que d'agiter des brassards rouges au passage du chef de l'Etat Macky Sall.

Le leader de Pastef a déploré l'attaque perpétrée contre le cortège de Bougane Gueye Dany et appelé les forces de défense et de sécurité à être du côté des populations. Avant d'appeler tous les partis de l'opposition et les Sénégalais à s'organiser pour se défendre à chaque fois qu'ils seront attaqués. "Je prends la responsabilité d'appeler les Sénégalais à s'armer et à user de la violence pour se défendre des attaques de ces nervis de Macky Sall. N'attaquez personne, ne tirez sur personne. Mais si on vous attaque, répliquez. Organisez-vous pour faire face à ces nervis", a-t-il affirmé.

Selon lui, le Sénégal est le seul pays où la sécurité du président de la République est déléguée à une milice de gros bras armée. "Ce qui s'est passé au Fouta est une honte pour le Sénégal. Engager des nervis pour assurer la sécurité du président de la République est une honte. Avec tout le budget de notre police et de notre gendarmerie", dit-il. Avant d'affirmer qu'il y a un malaise au sein des forces de défense du pays. Il est allé jusqu'à prendre pour exemple le départ du Haut Commandant Jean Baptiste Tine de la tête de la gendarmerie. Selon lui, ce dernier a tout bonnement refusé que le prestigieux corps qu'il dirigeait soit greffé et infiltré de nervis.


AYOBA FAYE

Vendredi 18 Juin 2021 - 17:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter