Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pêche Sénégal-Mauritanie: Greenpeace Afrique exhorte les pays à trouver une solution pour de bon

Greenpeace Afrique a exhorté les Etats ouest-africains, en particulier ceux membres de la Commission sous régionale des pêches (Csrp) à aller vers une gestion commune et effective des ressources halieutiques de la sous région. Cette décision intervient à la suite de l’arrestation la semaine passée de 22 pêcheurs sénégalais par les autorités mauritaniennes.



Début juillet, les ministres de la Pêche des deux pays, ont signé un accord, mais les tensions ne semblent pas s’estomper entre les deux pays voisins. Selon Dr Ibrahima Cissé, responsable de la campagne océans de Greenpeace Afrique, « cet accord, d’une durée d’un an renouvelable, a contribué certes à faire baisser la tension, mais beaucoup de questions sont soulevées sur sa durabilité et son impact réel ».
 
Dr Cissé a affirmé que la stabilité et la paix sociale sont indispensables pour un développement économique harmonieux et cela ne pourra pas se faire au détriment des populations de ces deux pays qui ont un destin lié à travers l’histoire.
                       
Des études menées montrent que près de 40% du poisson pêché dans les eaux de l’Afrique de l’Ouest sont illégaux et environ 54% de ces stocks sont surexploités. Les autorités africaines signent des accords de pêche avec des Etats étrangers au détriment des acteurs locaux, ce qui constitue une menace pour les ressources et les communautés.
 
« Une telle situation génère une compétition vouée à l’échec entre des Etats qui partagent les mêmes ressources, alors que la priorité devrait être la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN) et la gestion commune des ressources. Les Etats doivent joindre leurs forces pour appuyer et mieux gérer la pêche artisanale, a suggéré Dr Cissé.
 

Salif SAKHANOKHO

Samedi 1 Septembre 2018 - 11:10


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter