Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Plus d’un milliard et demi de comptes Facebook supprimés

Le réseau social de la Silicon Valley vient dans un rapport publié ce jour, d'annoncer la suppression de plus d'un milliard et demi de comptes Facebook. Ces comptes étant principalement liés à des arnaques commerciales, selon Facebook.



Plus d’un milliard et demi de comptes Facebook supprimés
Facebook a annoncé dans un rapport, avoir supprimé plus d’1,5 milliard de faux comptes entre Avril et Septembre 2018. On peut d’ailleurs retrouver dans ce communiqué publié ce jour, les détails du traitement de sept thématiques considérées comme contraire au réseau social. Parmi lesquelles la pornographie, les discours haineux, la propagande terroriste, les comptes usurpateurs, les spams, la pédopornographie, ou encore le harcèlement.

La firme de Mark Zuckerberg s’est ainsi attelée à supprimer plus de 800 millions de faux comptes au second trimestre 2018 et 754 millions de faux comptes au troisième trimestre de cette même année. Cette grande opération a principalement été réalisée grâce à un système d’intelligence artificielle. La plupart de ces faux comptes supprimés seraient liés à des attaques de spam à visée commerciale. Les pirates créent ainsi de manière automatique un grand nombre de faux comptes, et ce à l’aide de scripts ou de robots. Tout cela évidemment dans l’intention de répandre un spam, ou de mener des activités illicites telles que des escroqueries. Dans le même temps, Facebook aurait supprimé plus de 2,1 milliards de courriels malveillants, selon le communiqué transmis.

Cette nouvelle arrive alors qu’une nouvelle tempête médiatique est en train de naitre autour de Mark Zuckerberg. Celui ci aurait d’après une enquête du New York Times, orchestré avec son réseau social une campagne de dénigrement visant ses principaux détracteurs sur l’affaire des fake news de la campagne présidentielle américaine.

De l’affaire Cambridge Analytica, en passant par les failles de sécurité récurrentes que rencontre le réseau social, c’est donc une année noire pour le géant de la Silicon Valley qui perd régulièrement des utilisateurs.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 20 Novembre 2018 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 09:51 Un nouveau sommet sur la lutte contre Boko Haram