Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Présidentielle 2022 : plus de 1500 élus locaux appellent à l'union de la gauche avant le premier tour



Présidentielle 2022 : plus de 1500 élus locaux appellent à l'union de la gauche avant le premier tour
Martine Aubry, Carole Delga et Stéphane Troussel font partie des 1543 élus qui appellent à «une primaire ouverte, citoyenne et populaire» pour désigner un candidat unique à gauche en 2022.

«Il est encore temps d'agir, d'envisager la victoire, plutôt que d'anticiper la défaite», estiment avec un certain optimisme 1543 élus de gauche, dans une tribune publiée ce dimanche dans le JDD . Ces élus locaux incitent à mettre en place «une primaire ouverte, citoyenne et populaire, pour redonner l'envie, recréer de l'espoir et désigner la candidate ou le candidat qui fera gagner la République sociale et écologique en 2022». Une proposition aussitôt reprise par Christiane Taubira. «Nous dépasser, toujours et encore. Pour servir. Nous avons su. Nous saurons. En responsabilité», signe-t-elle sur Twitter, en réaction à la tribune. L'ex-garde des Sceaux «envisage» en effet de se présenter à l'élection présidentielle, mais a prévenu qu'elle «ne serait pas une candidate de plus» . La Guyanaise souhaite donc rassembler la gauche... derrière sa candidature.

La proposition d'une primaire ouverte à gauche fait écho à celle d'Arnaud Montebourg et d'Anne Hidalgo, qui ont chacun appelé de leurs vœux à une union, en amont du premier tour de l'élection présidentielle. En vain. Les militants de la Primaire populaire en ont également profité pour faire pression sur les candidats de gauche afin qu'ils rejoignent ce mouvement citoyen. Les 1543 élus en appellent eux aussi à la responsabilité des candidats, afin d'éviter une multiplication de simples «candidatures de témoignage».

Depuis l'échec de sa proposition d'une primaire de la gauche, Anne Hidalgo a mis en avant l'idée d'un débat télévisé entre les principaux candidats de gauche. Car pour l'instant, les sondages font apparaître une gauche complètement morcelée, incapable d'accéder au second tour de l'élection présidentielle. L'idée d'une primaire se veut donc un appel du pied supplémentaire, notamment en direction de l'écologiste Yannick Jadot et de Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise. Pour l'instant, ils ont tous les deux fermement refusé de se plier à l'exercice.

Aminata Diouf

Dimanche 19 Décembre 2021 - 14:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter