PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




"Propos déplacés" à l'endroit de Moustapha Niass: L'AFP se dresse en bouclier et prévient...

La ratification de la liste des onze (11) membres de la commission ad hoc en charge d’examiner la levée de l’immunité parlementaire du député-maire Khalifa Sall, continue de faire des vagues. Les progressistes sont montés au créneau le lendemain. Pape Sagna Mbaye et Cie de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) précisent qu’ils ne laisseront personne manquer de respect à leur Secrétaire général, Moustapha Niass.



"Propos déplacés" à l'endroit de Moustapha Niass: L'AFP se dresse en bouclier et prévient...
Pape Sagna Mbaye, El hadji Malick et Cie de l’AFP haussent le ton pour défendre leur leader, Moustapha Niass.

« Le groupe parlementaire ‘’Liberté et Démocratie’’ a malheureusement deux (2) présidents, le véritable président qui est légitime, c’est Me Madické Niang avec qui nous travaillons en harmonie, dans le respect. Et, à sa décharge, on ne l’a jamais entendu sortir un gros mot. Il est libre de défendre des positions, il en a le métier et la maturité. J’ai un respect profond et beaucoup d’égard pour lui. L’autre président du Groupe parlementaire, c’est Doudou Wade... Lorsque le PDS (Parti Démocratique Sénégalais) a perdu le pouvoir en 2012, il était aux abonnés absents. Me Madické Niang était toujours là, tenant la main du président Abdoulaye Wade, dans les moments les plus difficiles. Aujourd’hui, il a été récompensé pour sa loyauté. Lui qui avait déserté le terrain, se sentant défavorisé par rapport à Madické, il se prend comme le président du Groupe parlementaire virtuel. Aujourd’hui, il s’attaque à Moustapha Niass qui se trouve être le président de l’Assemblée nationale, avec un langage ordurier… », crachent-ils.

Voulant que « les choses soient claires », les progressistes n’entendent plus accepter cette « véhémence oratoire  » en face du président de l’Assemblée nationale…


Samedi 4 Novembre 2017 - 21:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter