Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Qui était Daniel Arap Moi, l’ancien président kenyan décédé à l'âge de 95 ans ?



Qui était Daniel Arap Moi, l’ancien président kenyan décédé à l'âge de 95 ans ?
Pendant plus d'un quart de siècle, Daniel arap Moi a dominé la politique kenyane.

Il était un politicien plus populiste que son prédécesseur Jomo Kenyatta et a eu un large soutien dans le pays.

Mais il n'a pas réussi à démanteler le style de gouvernance quasi dictatorial de Kenyatta et a réprimé impitoyablement l'opposition politique.

Il a été vite affublé du sobriquet de "professeur en politique" mais son héritage a été terni par la stagnation économique et les accusations de corruption.

Moi est né le 2 septembre 1924 dans une famille d'agriculteurs du comté de Baringo, dans le centre-ouest du Kenya.

D'abord appelé Torotich arap ("fils de"), il a adopté le nom de Daniel lorsque, écolier, il a été baptisé par des missionnaires chrétiens.
Il était l'un des rares politiciens du Kenya à n'appartenir à aucun des principaux groupes ethniques - Kikuyu et Luo.

Il était un Tugen, membre de l'un des plus petits groupes tribaux du Kenya, les Kalenjin.

Il est devenu enseignant à l'école publique africaine en 1945, avant d'être nommé directeur l'année suivante à l'âge de 22 ans.

Après deux autres déménagements, il est retourné à Kapsabet en 1954 en tant que directeur, où il est resté jusqu'en 1957.

Il n'a joué aucun rôle dans la rébellion des Mau Mau, mais il a sympathisé avec le mouvement pour l'indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni et, au plus fort du soulèvement, il a hébergé cinq rebelles Mau Mau dans sa ferme pendant plusieurs semaines.

En mars 1957, Moi fut l'un des huit premiers Noirs à être élus au Conseil législatif.

Au début de l'année 1960, il était l'un des délégués africains à la conférence de Lancaster House à Londres, qui a rédigé une nouvelle constitution kenyane accordant aux Noirs une majorité au Conseil législatif.

En 1961, il devient ministre de l'éducation et, au sein d'un conseil des ministres de coalition, formé de KANU (Union nationaliste africaine du Kenya) et de KADU (Union démocratique africaine du Kenya - parti de Moi), il est nommé ministre des collectivités locales.

bbc

Mardi 4 Février 2020 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter