Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rassemblements lors de la tournée économique de Macky Sall : Guy Marius Sagna appelle à la désobéissance civile

« Trop c'est trop ! DOY NA ! ». C’est par ces mots que l’activiste, Guy Marius Sagna a dénoncé les rassemblements notés au cours de la tournée agricole du président de la République, Macky Sall, à l’intérieur du pays. Ce, au moment où les manifestations sont formellement interdites en cette période de pandémie du coronavirus.



Rassemblements lors de la tournée économique de Macky Sall : Guy Marius Sagna appelle à la désobéissance civile
En raison de sa tournée économique, le président de la République a effectué le déplacement à l’intérieur du pays. Macky Sall et son gouvernement ont été accueillis à grande pompe par ses militants partout où ils passent, à Kaffrine, Kaolack et à Fatick. Suffisant pour sortir l’activiste de ses gongs. 

Dans une publication publiée via sa page Facebook, Guy Marius Sagna se pose la question à savoir : « Comment accepter que certains qui vivent depuis des mois sans salaire, qui vivent des spoliations foncières, qui ne sont pas orientés depuis 12 mois (bacheliers non orientés), qui n'ont pas reçu leurs ordinateurs (étudiants de l'UVS) soient interdits de manifester leur désarroi, leur inquiétude, leur colère...alors qu'au même moment ceux qui interdisent ces manifestations manifestent, rassemblent? »

 « Trop c'est trop! DOY NA ! », scande-t-il. Avant d’inviter les Sénégalais à la désobéissance civile : « J'invite toutes les victimes et opprimés des politiques du président Macky Sall à manifester partout. Il n'y a plus d'interdiction de manifestation. J'invite les agents des forces de défense et de sécurité à refuser les ordres de dispersion des rassemblements à venir ». 

Guy Marius de prévenir : « Ou le président Macky Sall met en quarantaine les difficultés des citoyens sénégalais, ou nous refusons la mise en quarantaine de nos droits constitutionnels de manifester ». 

Car, selon l’activiste, « Il ne peut y avoir deux Sénégal. Nous refusons leur devise : "deux peuples, deux buts, deux fois". Nous refusons que la devise du Sénégal "Un peuple, un but, une foi" soit ravalée au rang de publicité mensongère ».

Aminata Diouf

Lundi 21 Septembre 2020 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter