Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rencontre Macky Wade : Le Professeur Khouma parle de dessous politique et appelle Idrissa Seck à rompre son silence

Ousmane Khouma maître de conférence en Droit public à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a magnifié les retrouvailles entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. Le professeur Khouma qui était l’invité du jury du dimanche de Mamoudou Ibra Kane, estime qu’au-delà de l’image, c’est l’amnistie de Karim Wade qui est en jeu. Pr Khouma s’est aussi prononcé sur le mutisme d’Idrissa Seck. Pour lui, le patron de Rewmi doit impérativement sortir de son silence.



Le Professeur Ousmane Khouma a souligné que Macky Sall qui reçoit Abdoulaye Wade au palais présidentiel, c’est un geste courtois élégant, mais avec des dessous politiques. L’enseignant de Droit public à l’UCAD, estime qu’avec ces retrouvailles, c’est le dossier Karim Wade qui est en jeu.
 
« Maintenant, ils vont discuter. Ils vont entamer des négociations, la réconciliation comment, et pourquoi faire ? On sait quelle est l’obsession de Abdoulaye Wade, c’est sont fils Karim. Le PDS en a fait les frais, en a payé le prix. L’obstination de le maintenir comme candidat à l’élection présidentielle, alors même qu’on savait que du fait de sa condamnation, il ne pouvait pas être éligible, l’a confirmée », dit-il.

 Le Pr Ousmane Khouma est aussi revenu sur le silence d’Idrissa Seck et du statut du chef de l’opposition. Pour lui, Idrissa Seck doit impérativement sortir de son silence : « Parce qu’il est quand même arrivé deuxième à l’élection présidentielle. Il ne peut pas se murer dans le silence trop longtemps, s’il veut continuer à exister politiquement ».

Poursuivant ses propos, il ajoute que malgré « les fissures qu’il y a ces derniers temps au cœur même du PDS, Abdoulaye Wade continuera ce combat-là jusqu’au bout ».  


Dimanche 13 Octobre 2019 - 13:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter