Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



(Revue de presse du mercredi 16 novembre 2016) : Des sénégalais menacés d’expulsion d’Allemagne



(Revue de presse du mercredi 16 novembre 2016) : Des sénégalais menacés d’expulsion d’Allemagne
Commençons cette revue par les actualités économiques (énergie et finance). ENQUETE parle de Kosmos Energy qui triple son budget pour l’exploration du pétrole et du gaz au Sénégal. Pour le quadrimestre de 2016, le journal citant le bulletin d’information en ligne de la compagnie, informe que les dépenses d’exploration affichent 40 635 000 000 FCFA contre 11 617 000 000 FCFA pour la même période en 2015. ENQUETE rappelle que Kosmos est majoritaire dans le pétrole et le gaz sénégalais avec 60% des droits d’exploration sur les gisements de Kayar et Saint-Louis (contre 30%  de Timis Corp et 10% de Petrosen).

On reste dans le domaine de l’énergie avec le Sénégal qui présente sa stratégie de mix énergétique à la Cop 22 de Marrakech. A la rencontre de Haut niveau, le chef de l’Etat a rappelé que le Sénégal est résolument engagé dans la mise en œuvre d’une stratégie globale de mix énergétique. Le SOLEIL informe que Macky Sall a parlé des deux centrales solaires déjà en service, le projet de 7 autres d’ici 2018 dont 5 seront opérationnelles dès l’année prochaine.

Pour les finances, LIBERATION citant le ministre Amadou Bâ, informe que Macky Sall surclasse Abdoulaye Wade dans la mobilisation des fonds.  Entre 2012 et aujourd’hui, le Sénégal a mobilisé des fonds de financement estimés à 5155 milliards FCFA contre  3799 milliards pour Wade entre 2000 et  2012. Cela atteste selon le journal que les partenaires financiers et techniques font plus confiance au président Macky Sall qu’à son prédécesseur.

Pour sa part, SUDQUOTIDIEN réalise un dossier où des économistes sont pour la suppression du CFA au sein des zones Uemoa et Cernac. Pour les auteurs de l’étude, « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : A qui profite le franc CFA ? », le FCFA est contre-productif et ne saurait créer les conditions d’une prospérité économique dans ces dites zones.

Dans le domaine de la justice, le TEMOIN informe qu’après leurs collègues de la Cour suprême, les magistrats de Dakar exigent le retrait pur et simple et sans conditions du texte du gouvernement sur la réforme de cette institution. C’est hier que le comité des magistrats du ressort de Dakar a tenu hier à l’improviste une réunion pour dégager cette position. L’AS parle pour sa part de malaise dans la magistrature avec le président de l’Union des magistrats du Sénégal qui est accusé de mollesse. Les sources du journal ne comprennent pas pour une question aussi importante que c’est le porte-parole de l’Ums qui est envoyé au front. C’est parce que selon les interlocuteurs du journal, le président de l’Ums, Maguette Diop se trouve entre le marteau de ses collègues et l’enclume du premier président qui était son parrain lors de l’élection du précédent bureau de l’Ums. Pour cette contradiction entre l’Exécutif et le Judiciaire, la TRIBUNE met à sa UNE, « Palais de justice contre Palais présidentiel : La guerre des palais ».

WALFQUOTIDIEN informe que des blessés de la mutinerie de Rebeuss internés au pavillon spécial sont libérés sans procès. Ils bénéficient de liberté provisoire pour des raisons médicales. Le journal ajoute qu’il ne reste que deux d’entre eux : un condamné dont la peine expire aujourd’hui et un second rattrapé par une autre plainte au tribunal de Thiès.

En politique, l’OBS informe que « Wade prépare Karim pour 2019 ». Selon le journal, l’ancien chef de l’Etat régente son parti à distance et prépare son fils aux prochaines joutes électorales. L’OBS informe que Wade a eu vent d’une agitation du ministre de la justice pour une reprise très prochaine des enquêtes de la Crei. Ce qui pourrait, selon Wade, toucher des responsables libéraux et plomber les actions du bloc de l’opposition dont le Pds est la principale locomotive. A la UNE de DIRECT INFO, des libéraux exigent la tête du ministre de l’Intérieur. Ils accusent, « l’administration territoriale locale est en train de procéder à une vaste opération clandestine, partisane et frauduleuse sur les inscriptions électorales ».

Dans le QUOTIDIEN, Talla Sylla théorise une liste commune avec Benno bokk yaakaar (Bby). Le maire de Thiès veut une coalition entre Bby, son mouvement, Fal askan wi, et d’autres sensibilités. Une façon de marquer sa nette distance avec Idrissa Seck avec qui il était en alliance aux dernières locales.

Le POP parle de milliers de sénégalais qui sont menacés d’expulsion en Allemagne. Des autorités allemandes rapportent à nos compatriotes que « votre président a dit que le Sénégal est un pays émergent et il y a du travail là-bas. Donc, rentrez chez-vous ». Certains de nos compatriotes ont déjà reçu des convocations pour se rendre à l’Aéroport de Freising. Réaction du Directeur des sénégalais de l’Extérieur, Sory Kaba, « on n’a pas reçu notification de notre ambassade, ni celui d’Allemagne au Sénégal ».
 
 


Mercredi 16 Novembre 2016 - 08:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter