Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



(Revue de presse du vendredi 25 novembre 2016) Recrutement dans l’Armée, une bousculade fait deux morts à Ouakam



(Revue de presse du vendredi 25 novembre 2016) Recrutement dans l’Armée, une bousculade fait deux morts à Ouakam
Les questions sécuritaires  et la violence encore à la UNE de nos quotidiens. Dans le POP, on parle d’un drame qui s’est passé ce week end à Ouakam. Une bousculade entre des jeunes qui veulent intégrer l’armée nationale et qui seraient armés, a débouché sur des échauffourées. Selon le journal, aux dernières nouvelles, deux des blessés dont l’un a reçu un coup de marteau, ont succombé à leurs blessures.

ENQUETE met à sa UNE, « Violence faite aux femmes : L’autre insécurité ». Le journal réalise un dossier sur le sujet en cette journée mondiale de l’élimination des violences faites aux femmes. Dr Selly Bâ, sociologue et enseignante-chercheure interrogée par ENQUETE, soutient que « l’homme est au centre de tout et pense que la femme lui appartient ».

Pour les solutions face à l’insécurité de façon générale, WALFQUOTIDIEN pense qu’au sortir de la réunion du Conseil des ministres de ce mercredi, le président Sall et son équipe semblent plus déterminés à calmer les populations qu’à trouver un véritable remède au mal. Selon le journal, certains préconisent le retour de la police municipale, pour assurer la sécurité de proximité des populations. Titre du décryptage du journal, « la proximité, le talon d’Achille du dispositif ».

La TRIBUNE se pose une question : « Mesures fortes du chef de l’Etat contre la criminalité : Seront-elles suivies d’effet ? Le journal avance « en tout cas l’heure est grave et il urge de trouver la bonne formule pour freiner cette insécurité galopante avant que la situation ne devienne ingérable avec la prochaine exploitation du pétrole et du gaz dont l’odeur risque d’attirer toute la racaille de la sous-région ».

Pour l’assassinat de Fatoumata Matar Ndiaye, le meurtrier Samba Sow a passé hier sa première nuit à la prison de Rebeuss. Il a été inculpé, selon la TRIBUNE, de tentative d’assassinat, de détention illégale d’arme blanche et de vol avec effraction commise la nuit.

Pour les réformes sur la Cour suprême avec le débat sur la décision de rallonger l’âge de la retraite de certains juges, l’AS informe que le chef de l’Etat n’a pas bougé d’un iota malgré la levée de boucliers provoquée par cette mesure. Le journal explique que le texte est depuis mercredi dans les casiers des députés qui vont l’examiner bientôt, comme l’avait promis le garde des Sceaux, Me Sidiki Kaba.

Sur le plan économique, l’OBS parle de « la grande offensive économique du Président ». Le journal parle du programme triennal d’investissements publics 2017-2019 que le ministre de l’Economie, des finances et du plan défendra ce matin devant la Commission des Finances de l’Assemblée nationale. C’est 4791 milliards que le gouvernement va consentir sur les trois prochaines années. Sur ce sujet, LIBERATION explique que sur ces 4791 milliards, les 2121, 027 milliards sont destinés aux régions pour satisfaire les promesses faites lors des conseils des ministres décentralisés.

Sur le ciment, SUDQUOTIDIEN informe que l’Etat perd en termes de TVA 3,6 milliards de FCFA par an. Parce que, tout simplement, des distributeurs véreux, en collaboration avec certaines cimenteries et des éléments de la Douane, ont mis en place un système qui permet de verser dans le marché des tonnes de sacs de ciment pourtant destinées à l’exportation.

A la UNE du SOLEIL c’est près de 50 milliards de FCFA de la Banque européenne d’investissement (Bei) qui sont prévus pour l’extension du réseau de la Senelec et  la modernisation des installations de distribution de l’électricité. L’accord a été signé hier entre le ministre de l’Economie et le chef de la Division pour l’Afrique de la Bei.

Le journal 24 Heures parle des prédateurs fonciers qui rôdent autour du Cices avec le projet de délocalisation de la foire à Diamniadio. Le journal qui se pose une question : « et si le Cices entonnait son chant de cygne ? » rappelle que « déjà une partie de la foire a été morcelée dans des conditions douteuses, attribuées aux pontes de régimes précédent et actuel, ou bradée à vils prix à quelques privilégiés ».

Sur ces questions foncières, le DG de l’Aéroport Blaise Diagne, Abdoulaye Mbodji soutient dans l’OBS, « les hommes d’affaires sénégalais sont en train d’accaparer les terres autour de l’AIBD ». Il était hier l’invité des jeudis du Master de l’Armp sur le thème : « Partenariat publics-privés, contentieux et risque : Le cas de l’AIBD ». Abdoulaye Mbodji annonce la mise en fonction de l’aéroport pour 2017. D’ailleurs toujours pour cet aéroport, WALFQUOTIDIEN informe que le groupe Saudi Bin Laden a renoncé aux 63,8 milliards de FCFA (cinquième avenant) qu’il réclamait à l’Etat du Sénégal. C’est le DG de AIBD qui fait la révélation lors de cette même rencontre nous dit le journal.

Pas loin du transport aérien, on parle tourisme avec LIBERATION. Dans le journal, Mamadou Racine Sy, président du Syndicat patronal de l’industrie hôtelière du Sénégal réagit à propos de la gestion de l’Agence sénégalaise de promotion du tourisme (Aspt) pour dire que cette agence a été restaurée par le chef de l’Etat à la demande du secteur privé mais force est de constater qu’elle est dans l’impasse parce qu’il y a une sorte de mépris pour le secteur privé, de marginalisation dans le fonctionnement de l’agence.

En politique, DIRECT INFO parle du plan de guerre de « Wattu Sénégal ». Selon le journal l’opposition, après quelques semaines d’accalmie, entend chauffer le front politique pour exiger un processus électoral démocratique et une transparence dans les inscriptions sur les listes électorales.

A la UNE du QUOTIDIEN, on parle de la garde à vue à la Section de recherches de Colobane de Souleymane Boun Daouda Diop. Le Directeur de la haute compétition est arrêté dans le cadre d’une enquête pour escroquerie, complicité de blanchiment de capitaux, faux et usage de faux en écriture privée présumés.

Terminons avec le dossier à la UNE du TEMOIN, « Quand le rêve américain vire au cauchemar : Voyage au cœur de la diaspora sénégalaise aux USA ». On retient avec le journal, « de rares réussites, de nombreux échecs et d’innombrables perditions. Chômage, défaut de papiers, drogue, enfants en perte de repères…
 


Vendredi 25 Novembre 2016 - 08:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter