Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal-Rappel de Rufin: Le ministre des Affaires étrangères dément

Les autorités sénégalaises n’ont ’’jamais demandé par aucun canal’’ le rappel de l’ambassadeur de France au Sénégal, Jean-Christophe Rufin, précise le ministère sénégalais des Affaires étrangères démentant ainsi des informations parues dans le ’’Canard Enchaîné’’ du 24 décembre et reprises sur le fil de l’Agence France-Presse.



Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio
Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio
Le Sénégal ’’n’a jamais demandé par aucun canal, formel ou informel, le rappel de l’ambassadeur Jean-Christophe Rufin avec qui le président de la République, Maître Abdoulaye Wade, entretient d’excellentes relations sans le moindre nuage’’, rapporte dans un communiqué le Bureau de presse et d’informations du ministère des Affaires étrangères.

’’Allant dans le même sens que le Quai d’Orsay, le Sénégal confirme que le président Sarkozy n’a jamais reçu une quelconque demande de rappel de l’ambassadeur Rufin venant du président Wade’’, ajoute le texte dont copie a été transmise à l’APS.

’’S’il est vrai que l’ambassadeur a été critiqué récemment par une sénatrice pour ce qui n’était qu’un trait d’humour mal compris, il est tout aussi vrai que le président Wade et la présidente Mme Viviane Wade ont tour à tour téléphoné à l’ambassadeur Rufin pour le rassurer et lui témoigner de leur amitié’’, rapporte encore le communiqué.

Mais, ajoute-t-il, ’’cet incident est clos et bien clos et par conséquent les informations contenues dans l’article du +Canard+ sont tout simplement fausses et totalement infondées’’.

Selon le ministère des Affaires étrangères, ’’les relations des autorités sénégalaises à tous les niveaux avec l’ambassadeur Rufin sont bonnes et c’est sûrement pour cela que dans toutes ses déclarations publiques comme privées, l’ambassadeur Rufin indique sans ambages la bonne appréciation qu’il a de la politique menée par le gouvernement du Sénégal sous la conduite du président Wade’’.

La 7-ème vice-présidente du Sénat Sokhna Dieng Mbacké a dans une lettre ouverte récemment demandé à l’ambassadeur de France au Sénégal, Jean-Christophe Rufin, de présenter aux Sénégalais ’’des excuses publiques’’, en réaction à des propos du diplomate présentés comme un trait d’humour.

A l’occasion de la cérémonie de signature d’un prêt de 82 milliards de francs de la France au Sénégal au ministère sénégalais de l’Economie et des Finances, M. Ruffin avait déclaré :’’ au Sénégal, il est très difficile de garder des secrets. Tout le monde sait tout, ou tout le monde croit tout savoir, donc dit n’importe quoi, et donc nous préférions dire les choses comme elles sont, le dire de façon transparente’’.

Cette remarque a entraîné une vive réaction de la sénatrice qui a demandé au diplomate français de présenter aux Sénégalais ’’des excuses publiques’’.

En réaction, l’ambassadeur de France au Sénégal, dans un communiqué transmis vendredi à l’APS a précisé que : ‘’ Ce propos liminaire, improvisé sur le ton de la plaisanterie, a été tenu au côté du ministre d’Etat, ministre des Finances (Abdoulaye Diop) et de nombreux témoins qui en ont perçu le caractère ironique et affectueux et n’en ont été nullement choqué. Sorti de son contexte, il est actuellement utilisé contre moi’’.

Le diplomate français a signalé que ‘’ces polémiques détournent des vraies questions’’.

Source: APS


Jeudi 25 Décembre 2008 - 14:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter