Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal - crise du football : le CNF saisit l’Etat et la Fifa

Exceptés Baïdy Agne excusé et Cheikh Tidiane Mbaye préoccupé par la situation de la Sonatel, aucun autre membre du Comité de Normalisation du Football (CNF), n’a manqué à la réunion qui s’est tenue ce mardi 21 avril, au siège fédéral, sis la VDN. En plus d’un rapport adressé à l’Etat et à la Fifa, les camarades de Mamadou Diagna Ndiaye ont confirmé la date du démarrage du foot pro, le 24 avril et celui dit amateur le 3 mai avant de dégager des pistes devant déboucher sur la réorganisation des CRN.



Le président du Comité de Normalisation du Football, Mamadou Diagna Ndiaye
Le président du Comité de Normalisation du Football, Mamadou Diagna Ndiaye
Le Comité de Normalisation du Football a tenu ce mardi 21 avril, une réunion pour tirer les conclusions de l’Assemblée générale extraordinaire tenue samedi 18 avril dernier au CICES. Pour rappel, 194 clubs ont voté contre l’adoption des statuts devant régir la future Fédération sénégalaise de football. Seuls 106 avaient voté pour.

Les camarades de Mamadou Diagna Ndiaye ont, à cet effet, produit un rapport qu’ils ont envoyé à l’Etat du Sénégal et à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA).

Une source qui a pris part à la réunion nous a confié qu’il s’agit juste d’un “rapport minutes“ de l’AG accompagné d’une lettre sans aucune appréciation du CNF. “Nous laissons à l’Etat et à la Fifa, le soin d’apprécier. Les délégués des clubs devraient aussi se ressaisir“, déclare notre interlocuteur.

Démarrage du football pro le 24 avril

Le CNF a aussi confirmé que la date du démarrage du football professionnel est maintenue au 24 avril prochain alors que le coup d’envoi du football amateur est prévu pour le 3 mai.

Par ailleurs, le Comité de normalisation s’est penché sur la réorganisation des CRN (comités régionaux de normalisation) qui seront désormais composés par un président, un Secrétaire général et un représentant des clubs.

Fermeté du CNF

Autre décision prise par le CNF, c’est d’exiger aux clubs subventionnés de participer aux différentes compétitions auxquelles, ils sont engagés. “Il n’est plus question qu’on subventionne des clubs qui ensuite ne jouent pas nos compétitions“, martèle notre interlocuteur.

La mesure ne se limite pas à ces clubs. Les 50 autres qui avaient également pris part à la dernière Assemblée générale extraordinaire, sans être reconnus par la Fédération sénégalaise de football sont aussi dans leur ligne de mire. Lors de la prochaine AG, ces derniers qui ont demandé à être affilés à la FSF n’y prendront pas part.

Quid de la lettre que le Premier ministre, aurait adressée à Bacar Dia ? Notre source soutient que Cheikh Hadjibou Soumaré, a rencontré personnellement le ministre des Sports pour lui faire savoir “qu’il est en train de faire fausse route“. D’ailleurs, ajoute notre interlocuteur : “depuis cette rencontre qui a eu lieu avant que Bacar Dia n’aille à Diourbel, sa démarche a beaucoup changé“.

Et d’ajouter : “les gens avaient pensé qu’en refusant d’adopter les textes, dès le lendemain, l’Etat allait mettre un terme à notre mission avec la disparition du CNF. Or, c’est le contraire qui s’est produit. Nous sommes aujourd’hui réconfortés dans notre position“.

Abdoulaye Thiam (Sud quotidien)

Mardi 21 Avril 2009 - 23:57


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter