Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Sénégal: près de la moitié des femmes en âge de procréer n’ont pas connu de naissance vivante au moment du recensement



Au Sénégal, plus de 2 femmes en âge de procréer (15-49 ans) sur 5 (44,0 %) n’ont pas connu de naissance vivante au moment du recensement fait par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Il s’agit de l’infécondité initiale qui est plus importante en milieu urbain (48,6 %) qu’en milieu rural (37,4 %).

Cette différence de niveau entre les deux milieux de résidence pourrait être due "à l’entrée tardive des citadines en vie féconde du fait de la scolarisation, du mariage tardif et de la pratique contraceptive moderne plus répandue en zone urbaine."

Par ailleurs, le niveau de l’infécondité totale reste tout de même préoccupant dans un contexte pro-nataliste, avec le mariage quasi universel au Sénégal, où les femmes qui restent volontairement sans enfant sont relativement rares.
 
En effet, les résultats du RGPH-5 mettent en évidence que dans l’ensemble, 8,2 % des femmes ayant atteint la fin de leur vie génésique n’ont jamais eu d’enfant né vivant. Cette proportion varie de 9,2 % en milieu urbain à 6,9 % en milieu rural.

L’infécondité initiale, mesurée sur des femmes en âge de procréer, n’est pas très significative, car elle intègre l’infécondité de diverses générations. Par conséquent, il importe de prendre en compte l’effet de la structure par âge pour distinguer la sous-fécondité en début de vie procréative de l’infécondité en tant que telle
 

Fana CiSSE

Mardi 9 Juillet 2024 - 16:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter