Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Somalie: une élection au Jubaland et des enjeux pour toute la Corne de l'Afrique

Les membres du Parlement régional du Jubaland, région du sud de la Somalie frontalière avec le Kenya, élisent leur président ce jeudi 22 août. Un scrutin sous haute tension tant il pourrait déstabiliser la Corne de l’Afrique.



En Somalie, tous les regards sont tournés vers le Jubaland avant l'élection ce jeudi du président du Parlement de cette région semi-autonome du sud du pays. Au cœur de toutes les crispations, un homme : Ahmed Madobe, le président sortant, à la tête du Jubaland depuis huit ans. Ahmed Madobe est un repenti, ancien membre fondateur du groupe terroriste shebab. Il est aujourd’hui un allié de poids pour le Kenya dans la lutte contre le terrorisme. Nairobi soutient donc sa candidature et s’oppose ouvertement à la volonté du gouvernement somalien qui veut le voir quitter le pouvoir.
 
Car Mogadiscio entend reprendre la main sur cette région du pays. Ce scrutin régional exacerbe les tensions déjà vives entre le Kenya et la Somalie qui se disputent en ce moment la souveraineté d’une zone maritime au potentiel pétrolifère.
 
Sur l’échiquier également, l’Éthiopie, partenaire historique du Kenya depuis plus de 50 ans. Mais cette fois, Addis-Abeba s’oppose à Nairobi. Pas question de soutenir Ahmed Madobe, cet ancien allié du gouvernement éthiopien dans la région de l’Ogaden, qui lui a finalement tourné le dos en rejoignant le Jubaland en 2013 au profit du Kenya.
 
Selon les observateurs, une dissension entre le Kenya et l’Éthiopie pourraient mettre en péril la stabilité de la région alors que leurs troupes armées luttent conjointement contre le terrorisme sur le théâtre somalien.

RFI

Jeudi 22 Août 2019 - 16:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter