Son limogeage réclamé, Abdoulaye Daouda Diallo se fie au chef de l’Etat

Abdoulaye Daouda Diallo n’est pas prêt de démission et ceux qui veulent le voir être limogé n’ont qu’à s’adresser au chef de l’Etat. C’est ce qu’il a fait savoir ce mercredi, en marge de la réunion de coordination tenue avec Mai Ahmed Faty, son homologue gambien.



Son limogeage réclamé, Abdoulaye Daouda Diallo se fie au chef de l’Etat

Abdoulaye Daouda Diallo a porté la réplique à ses détracteurs qui réclament son limogeage du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. En effet, profitant de sa réunion avec son homologue gambien, M. Diallo a fait savoir que cette requête devait être adressée directement à son chef, le président de la République.
 

«C’est une appréciation du chef de l’Etat. C’est lui qui apprécie le rôle qu’il doit confier à chaque autorité dans le cadre de sa mission. Je n’ai rien à dire par rapport à cela», a-t-il déclaré sur les accusations d’impartialité contre lui suite à la polémique qui prévaut depuis la tenue des Législatives du 30 juillet dernier.
 

Abdoulaye Daouda Diallo est d’autant plus convaincu d’avoir bien fait son travail, qu’il a reçu les félicitations du président de la République qui avait déclaré, lors du premier Conseil des ministres après lesdites élections, que son ministre bénéficiait toujours de sa confiance, surtout après «le travail titanesque», qu’il avait abattu pour permettre la tenue du scrutin.


Ousmane Demba Kane

Jeudi 17 Août 2017 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter