Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sonko, la masseuse et les accusations: Seybani Sougou parle du KOMPROMAT



Sonko, la masseuse et les accusations: Seybani Sougou parle du KOMPROMAT
Le 20 février 2020, l’émission Envoyé Spécial sur France 2 a consacré une enquête spéciale à une méthode totalement illégale et redoutable couramment utilisée par les services secrets russes contre les opposants politiques. Cette pratique digne des barbouzes porte un nom : le KOMPROMAT.

Le KOMPROMAT (qui signifie compromettant), consiste à divulguer des documents à caractère sexuel, à fouiller illégalement dans la vie privée des opposants politiques, à publier leurs vidéos intimes ou à utiliser des femmes sans vergogne, dépourvues de moralité, cupides et vénales, comme de véritables appâts pour discréditer, disqualifier compromettre et éliminer les adversaires du régime.

Le KOMPROMAT prospère dans les pays despotiques, où la raison du plus fort est toujours la meilleure et où certains patrons d’organes de presse corrompus et complices du pouvoir de place versent dans un journalisme abject et ordurier pour salir et déverser un torrent de boue sur d’honnêtes citoyens.

Avec Macky Sall (un roi fainéant) et ses sales méthodes empruntées à la GESTAPO, la politique sénégalaise a atteint les bas-fonds de l’ignominie : entre l’odieux et l’exécrable, le pire n’est jamais loin : KOMPROMAT.

On ne le dira jamais assez : avec le régime moribond de Macky Sall ; le principe de précaution doit être maximal.

Par Seybani SOUGOU

AYOBA FAYE

Samedi 6 Février 2021 - 12:13


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Samba le 06/02/2021 12:28
Tu ments
Souvenez vous l'affaire Sonko et le rendez-vous de Mansour
Il s'est victimise avant de reconnaître son coup de fil
Laissons la justice faire son boulot
Toi Souguou reste en france et continue de nous balancer tes âneries d'analyses

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter